Les meilleurs livres sur la guerre du Vietnam

Les meilleurs livres sur la guerre du Vietnam

Dans cet article vous trouverez les meilleurs livres (les plus populaires) sur la guerre du Vietnam.


Jamais rien ne meurt – Vietnam, mémoire de la guerre (Viet Thanh Nguyen)

Le livre

Toutes les guerres sont livrées deux fois, la première sur les champs de bataille et la seconde dans les mémoires.

Après le retentissement international du Sympathisant, Viet Thanh Nguyen revient avec un essai remarquable et érudit sur la guerre, la mémoire et l’identité. Puisant dans sa propre histoire, celle d’un intellectuel vietnamien ayant vécu l’exil et grandi aux États-Unis, l’auteur s’interroge sur cette guerre que les Vietnamiens nomment « américaine » et que les Américains nomment « du Vietnam ». De quelle manière est-elle remémorée, commémorée, industrialisée ? Quels sont les enjeux de la bataille du souvenir ?

Analysant de nombreuses formes de témoignage, dont essais, romans, photographies, films, monuments commémoratifs, Viet Thanh Nguyen dépasse l’interprétation binaire du conflit pour tenter de restituer une mémoire juste, globale, qui prendrait aussi en considération d’autres points de vue, notamment ceux des civils, des ennemis, des vaincus et des populations alentour.

Chercher à restituer la vérité pour que jamais rien ne meure. Reconnaître la part d’humanité et d’inhumanité de chacun. Permettre la réconciliation et, ainsi, éviter que l’Histoire ne se répète.

L’auteur

Viet Thanh Nguyen est né au Vietnam en 1971. Après la chute de Saigon, il fuit le pays avec toute sa famille et rejoint les États-Unis en cargo. D’abord réfugiés dans un camp en Pennsylvanie, les Nguyen s’établissent en Californie.

Étudiant diplômé de Berkeley, Viet Thanh Nguyen devient professeur à l’université de Californie du Sud et entame en parallèle l’écriture de son premier roman, Le Sympathisant (2017 ; 10/18, 2018), qui s’impose dès sa sortie comme un immense succès critique et commercial. Finaliste des plus grands prix littéraires, dont le PEN/Faulkner, et consacré par le prix Pulitzer, le Translation Prize et le prix du Meilleur livre étranger, traduit dans vingt-cinq langues, ce roman lui vaut d’être comparé aussi bien à John Le Carré qu’à Saul Bellow.

Viet Thanh Nguyen est également l’auteur de Jamais rien ne meurt, essai finaliste du National Book Award, sur la guerre du Vietnam dans la mémoire collective américaine et asiatique, ainsi que d’un recueil de nouvelles, Les Réfugiés, deux ouvrages qui paraissent aujourd’hui chez Belfond.

Infos utiles

  • Nombre de pages : 416
  • Date de parution : 05/09/2019
  • Editeur : Belfond
  • Collection : Littérature étrangère
  • Format : 22 cm x 14 cm

Les États-Unis et la guerre du Vietnam (Jacques Portes)

Le livre

La guerre du Vietnam a profondément marqué les Américains. La campagne présidentielle de 2008 n’a d’ailleurs cessé d’y faire référence ; et les derniers conflits, lors de la guerre du Golfe, en Irak, ont renforcé cette logique du souvenir, souvent traumatique.

Ainsi, les références au Vietnam sont constantes dans la culture américaine, à travers les films, les témoignages, les récits, les émissions de radio ou de télévision. Ce livre, mis à jour, rend compréhensible ce profond malaise.

Il le fait en rappelant les origines d’une guerre engagée dans le secret, qui finit par envoyer deux millions et demi de jeunes Américains au Vietnam. Cette guerre a traumatisé et divisé l’Amérique, puisque sans avoir perdu militairement, les États-Unis ne pouvaient pas gagner un tel conflit : il s’agit d’un vrai  » syndrome vietnamien « , ressurgissant lors des débats d’opinions, des campagnes électorales, de la sortie de certains films, pièces, photographies.

L’auteur

Jacques Portes était professeur d’histoire de l’Amérique du Nord à l’Université de Paris 8 Vincennes-Saint Denis.
Né en 1944, il a fait ses études à l’Université de Paris ; il est agrégé d’histoire (1966), docteur de 3e Cycle (1974) de l’Université de Paris I Panthéon-Sorbonne, et docteur d’État (1987). Il était membre actif des associations professionnelles de sa spécialité en France, aux États-Unis et au Québec.

Ses travaux de recherches portaient essentiellement sur les relations entre la France et le Québec, sur la guerre du Vietnam et ses suites, ainsi que sur la culture de masse et la vie politique américaines. Il a ainsi publié Cinéma et histoire aux États-Unis, Paris, La Documentation photographique n° 8028, 2002. Il s’intéressait également aux États-Unis d’aujourd’hui dans États-Unis aujourd’hui : les maîtres du monde ?, Paris, Petite Encyclopédie Larousse, 2003, comme à un sujet typiquement américain, au carrefour de l’Ouest et de la culture de masse, avec Buffalo Bill, Paris, Fayard, 2002.

Infos utiles

  • Nombre de pages : 360
  • Date de parution : octobre 2008
  • Editeur : Complexe Eds
  • Collection : Complexe Poche
  • Format : 18 cm x 11 cm

Henri Huet (Horst Faas & Hélène Gedouin)

Le livre

Il fut photographe, correspondant de guerre au Viêtnam pour l’United Press International puis l’Associated Press. Il perdit la vie dans un crash d’hélicoptère au-dessus du Laos le 10 février 1971, à 43 ans. Ce livre rend hommage à son travail.

Les auteurs

Horst Faas né le 27 avril 1933 à Berlin et mort le 10 mai 2012 à Munich est un photojournaliste de guerre allemand.

Hélène Gédouin est la nièce du frère d’Henri Huet. Elle est directrice éditoriale à Paris.

Infos utiles

  • Nombre de pages : 195
  • Date de parution : 30/08/2006
  • Editeur : Chene
  • Format : 30 cm x 24 cm

Vietnam Zippos (Sherry Buchanan & Edward Bradford)

Le livre

De 1964 à 1975, plusieurs millions de soldats américains – âgés pour l’essentiel de 16 à 25 ans – ont été envoyés dans ce qui restera sans doute l’un des conflits les plus absurdes de la seconde moitié du XXe siècle. Ces jeunes soldats, parachutés dans une guerre qu’ils ne comprennent pas, côtoient quotidiennement l’horreur de la guerre et le déracinement.

La plupart sont alors munis d’un de ces fameux zippos, qui deviendra plus tard l’icône des GI’s. La surface plane de leur métal chromé va rapidement devenir un support privilégié pour les soldats désouvrés. Cartes du Vietman, pin-ups, textes lyriques ou désenchantés vont trouver leur place sur ces briquets. « Fuck Vietnam », « Fuck Comunism », « Why me » « When the power of Love is as strong as the love of power then there will be peace » sont quelques-uns des grands classiques que l’on retrouve sur ces objets.

Ces briquets qui vont pour l’essentiel rester au Vietnam jusqu’aux années 90. Des collectionneurs, au nombre des quels Bradford Edwards, co-auteur du livre vont alors se mettre à les récupérer, préservant ainsi un précieux témoignage populaire sur ce conflit. Ce livre a été acclamé par le New York Times (cité parmi les 10 meilleurs livres de l’année).

Les auteurs

Sherry Buchanan (née en 1954 à Biloxi , Mississippi comme Chery Lee Buchanan) est une actrice américaine.

Edward Bradford Titchener (11 janvier 1867 – 3 août 1927) était un psychologue anglais qui a étudié sous Wilhelm Wundt pendant plusieurs années. Titchener est surtout connu pour avoir créé sa version de la psychologie qui décrit la structure de l’esprit : le structuralisme . Après être devenu professeur à l’Université Cornell , il a créé le plus grand programme doctoral de l’époque aux États-Unis. Sa première étudiante diplômée, Margaret Floy Washburn , est devenue la première femme à obtenir un doctorat en psychologie (1894).

Infos utiles

  • Nombre de pages : 180
  • Date de parution : novembre 2008
  • Editeur : Ereme
  • Format : 22 cm x 24 cm

Les Tunnels de Cu-Chi (Tom Mangold & John Penycate)

Le livre

Ce document exceptionnel retrace pour la première fois un aspect extraordinaire de la guerre du Vietnam où s’opposèrent les Vietcongs et les commandos spécialisés de l’infanterie américaine appelés « rats de galeries ». le lieu: un labyrinthe de 300 km de tunnels et de salles souterraines creusés par les Vietcongs autour de Saigon.

Les tunnels de Cu Chi est le récit fabuleux, incroyable mais vrai, de l’endurance et de l’héroïsme dont on fit preuve des deux côtés.

Les auteurs

Thomas Cornelius Mangold est un diffuseur, journaliste et auteur britannique. Pendant 26 ans, il a été journaliste d’investigation à l’émission télévisée d’actualité BBC Panorama.

John Penycate est un journaliste anglais de presse écrite et de télévision. Pendant les 20 dernières années, il a fait des reportages pour la BBC (« The Money Programme » et « Panorama ») dans une douzaine de pays et interviewé les principaux leaders politiques et du mode des affaires.

Infos utiles

  • Nombre de pages : 310
  • Date de parution : mars 2014
  • Editeur : Albin Michel
  • Collection : Enquetes Et Documents Societe
  • Format : 25 cm x 16 cm

📙 Découvrir tous les meilleurs livres sur la thématique Histoire.


Vous pourriez aimer également

Les meilleurs livres sur Jules César

Les meilleurs livres sur Jules César

Les meilleurs livres sur le printemps arabe

Les meilleurs livres sur le printemps arabe

Les meilleurs livres sur la guerre du Golfe

Les meilleurs livres sur la guerre du Golfe

Les meilleurs livres sur Vercingétorix

Les meilleurs livres sur Vercingétorix

Commentaires

Laisser un commentaire

Articles récents

CATÉGORIES

Envoyez nous un petit mot