Les meilleurs livres sur l’écologie

Les meilleurs livres sur l’écologie

Dans cet article vous trouverez les meilleurs livres (les plus populaires) sur l’écologie.


La désobéissance fertile (Jonathan Attias)

Le livre

Un manifeste et un guide pratique pour comprendre la « désobéissance fertile », un mouvement qui prône trois principes clefs :

  • Vivre en nature : devenons gardien d’un territoire et prenons-en soin
  • Repenser notre relation à la nature : arrêtons de penser notre action sur le vivant comme une nécessaire dégradation
  • Aller à l’encontre, si nécessaire, des lois écocides : les lois ne nous protègent plus, et pire, elles encadrent la destruction de notre environnement : il est temps d’aller contre elles !

L’auteur

Jonathan Attias est journaliste et réalisateur de documentaires. Il consacre son travail aux implications citoyennes dans les décisions politiques. Il enseigne la « démocratie contributive et le lobbying citoyen » à l’Université de Cergy Pontoise auprès des étudiants en Master 2 RSE, Communication, Environnement.

Infos utiles

  • Nombre de pages : 384
  • Date de parution : 03/02/2021
  • Editeur : Payot
  • Collection : Documents Payot
  • Format : 22 cm x 14 cm

Printemps silencieux (Rachel Carson)

Le livre

Premier ouvrage sur le scandale des pesticides, Printemps silencieux a entraîné l’interdiction du DDT aux États-Unis.

Cette victoire historique d’un individu contre les lobbies de l’industrie chimique a déclenché au début des années 1960 la naissance du mouvement écologiste.

Printemps silencieux est aussi l’essai d’une écologue et d’une vulgarisatrice hors pair. En étudiant l’impact des pesticides sur le monde vivant, du sol aux rivières, des plantes aux animaux, et jusqu’à nos cellules et notre ADN, ce livre constitue l’exposition limpide, abordable par tous, d’une vision écologique du monde.

Avec plus de 2 000 000 d’exemplaires vendus, Printemps silencieux est un monument de l’histoire culturelle et sociale du 20e siècle.

L’auteur

Rachel Louise Carson, née à Pittsburgh le 27 mai 1907 et morte le 14 avril 1964 à Silver Spring dans le Maryland, est une biologiste marine et militante écologiste américaine.

Infos utiles

  • Nombre de pages : 400
  • Date de parution : 25/06/2020
  • Editeur : Wildproject
  • Collection : Petite Bibliothèque D’Écologie
  • Format : 17 cm x 11 cm

Le sol, la terre et les champs – Pour retrouver une agriculture saine (Claude et Lydia Bourguignon)

Le livre

L’agriculture est aujourd’hui dans une impasse. L’intensification n’a pas été capable d’arrêter la famine mais elle a épuisé des millions d’hectares de sol et dégradé la qualité nutritive des aliments.

Fondée sur une conception très réductrice du sol vu comme un support inerte, l’agronomie n’a pas su développer une agriculture durable.

S’appuyant sur les expériences réussies d’autres formes d’agriculture et sur les dernières recherches en microbiologie du sol, Claude et Lydia Bourguignon proposent une nouvelle voie pour l’agriculture du XXIème siècle.

L’agrologie, science de l’agriculture écologique, est fondée sur une perception fine des relations complexes qui unissent le sol, les microbes, les plantes, les animaux et l’homme. Elle développe l’usage de nouvelles espèces, déjà sélectionnées par la nature, pour leur aptitude à restructurer les sols, à récupérer les engrais lessivés par les pluies, à pousser sur des sols pauvres ou arides.

Les auteurs

Claude Bourguignon est un ingénieur agronome français, réputé pour ses travaux et expériences sur la microbiologie des sols. Docteur es-sciences et fondateur du LAMS : Laboratoire d’Analyse Microbiologique des Sols, il travaille en France, mais aussi en Europe, en Amérique et en Afrique.

Avec son mari Claude Bourguignon, ingénieur agronome et Docteur es sciences en microbiologie du sol, Lydia Bourguignon a crée le Laboratoire d’Analyses Microbiologiques des Sols (LAMS) en 1990.

Infos utiles

  • Nombre de pages : 246
  • Date de parution : mai 2015
  • Editeur : Sang De La Terre-Medial
  • Collection : Dossiers Écologie
  • Format : 22 cm x 16 cm

Une écologie décoloniale (Malcom Ferdinand)

Le livre

Une colère rouge recouvre le ciel. Les vagues s’agitent, l’eau monte, les forêts tombent et les corps s’enfoncent dans ce sanguinaire gouffre marin. Les cieux tonnent encore devant ce spectacle : le monde est en pleine tempête.

Derrière sa prétention d’universalité, la pensée environnementale s’est construite sur l’occultation des fondations coloniales, patriarcales et esclavagistes de la modernité.

Face à la tempête, l’environnementalisme propose une arche de Noé qui cache dans son antre les inégalités sociales, les discriminations de genre, les racismes et les situations (post)coloniales, et abandonne à quai les demandes de justice.

Penser l’écologie depuis le monde caribéen confronte cette absence à partir d’une région où impérialismes, esclavagismes et destructions de paysages nouèrent violemment les destins des Européens, Amérindiens et Africains.

Le navire négrier rappelle que certains sont enchaînés à la cale et parfois jetés par-dessus bord à la seule idée de la tempête. Tel est l’impensé de la double fracture moderne qui sépare les questions coloniales des destructions environnementales.

Or, panser cette fracture demeure la clé d’un « habiter ensemble » qui préserve les écosystèmes tout autant que les dignités. Telle est l’ambition d’une « écologie décoloniale » qui relie les enjeux écologiques à la quête d’un monde au sortir de l’esclavage et de la colonisation.

L’auteur

Malcom Ferdinand est un ingénieur en environnement, docteur en science politique à l’université Paris Diderot et chercheur au CNRS qui étudie les interactions entre l’histoire coloniale et les problématiques environnementales dans le cadre caribéen.

Infos utiles

  • Nombre de pages : 464
  • Date de parution : 03/10/2019
  • Editeur : Seuil
  • Collection : Dossiers Écologie
  • Format : 19 cm x 14 cm

Petit traité d’écologie sauvage – Tome 3 : Mythopoïèse – Petit traité d’écologie sauvage 3 (Alessandro Pignocchi)

Le livre

Toujours plus d’actualité le nouveau Pignocchi renverse les codes avec humour.

En nous mettant face à ces situations presque impensables nous prend par la main pour nous amener à les envisager.

Un anthropologue Jivaro  » fait son terrain  » dans la commune de Bois-le-Roi, des pinsons et mésanges définissent les nouvelles lois. Trump, Merkel et Macron formant la minorité occidental à préserver.

En quatre chapitres dessinés, Pignocchi nous place tantôt dans un arbre, tantôt à l’Élysée. Nous sommes oiseau qui pense militant, nous sommes présidents qui pensent indien. Lire pour redescendre dans le croyable et cette fois, envisager vraiment le renversement.

L’auteur

Alessandro Pignocchi est chercheur en science cognitive et philosophie de l’art à l’Institut Jean Nicod (CNRS/ENS/EHESS). Il a publié chez Odile Jacob « L’oeuvre d’art et ses intentions » en 2012 et « Pourquoi aime-t-on un film ? Quand les sciences cognitives discutent des goûts et des couleurs » en 2015.

Infos utiles

  • Nombre de pages : 123
  • Date de parution : 16/01/2020
  • Editeur : Steinkis
  • Collection : Roman Graphique
  • Format : 24 cm x 16 cm

📙 Découvrir tous les meilleurs livres sur la thématique Environnement.


Vous pourriez aimer également

Les meilleurs livres sur Sea Shepherd

Les meilleurs livres sur Sea Shepherd

Les meilleurs livres sur les réserves naturelles

Les meilleurs livres sur les réserves naturelles

Les meilleurs livres sur Greta Thunberg

Les meilleurs livres sur Greta Thunberg

Les meilleurs livres sur les animaux menacés

Les meilleurs livres sur les animaux menacés

Commentaires

Laisser un commentaire

Articles récents

CATÉGORIES

Envoyez nous un petit mot