Les meilleurs livres sur la décroissance

Les meilleurs livres sur la décroissance

Dans cet article vous trouverez les meilleurs livres (les plus populaires) sur la décroissance.


En transition douce vers la décroissance (Alexandre Leroux)

Le livre

Revenir à l’essentiel et aux choses simples de la vie, se libérer du superflu, consommer moins, ne plus se créer de besoins fictifs …

Dans toutes les sphères de sa vie, Alexandre Leroux offre un témoignage inspirant et sincère pour une transition douce, comme autant de petits pas pour créer un monde sain et durable.

En 2015, Alexandre était graphiste chez Ikea, se rendait au travail en voiture et mangeait de la viande tous les jours. C’est à ce moment qu’il commence à remettre en question son mode de vie et à envisager un quotidien plus simple et plus cohérent avec ses convictions écologiques. Peu à peu, il entame sa transition douce vers la décroissance : il devient végétarien, achète un vélo d’occasion et revend sa voiture, quitte son CDI et décide de s’acheter une tiny house en Alsace.

Aujourd’hui, Alexandre vit dans sa mini-maison sur le terrain d’une ferme en maraîchage biologique, où il travaille à mi-temps en contrepartie, et se sent plus épanoui. Il vit un mode de vie minimaliste, moins dépendant de la technologie, et partage tout ce quotidien, ainsi que de nombreux conseils, dans son livre.

Comme un guide de développement personnel, il aborde son cheminement vers la décroissance et donne de nombreux conseils pratiques pour y arriver. Parce qu’Alexandre en est persuadé : un mode de vie moins consumériste peut avoir un réel impact positif sur les individus, la société et notre environnement sur Terre …

L’auteur

Alexandre Leroux vit dans une tiny house en Alsace, sur le terrain d’une ferme en maraîchage biologique, où il travaille à mi-temps, et partage sur sa chaîne YouTube son mode de vie en transition douce vers la décroissance. De graphiste chez Ikea à professeur de yoga et wwoofeur, Alexandre remet constamment ses habitudes en question, et invite ces abonnés à faire de même, pour mettre en pratique des alternatives plus écologiques.

Infos utiles

  • Nombre de pages : 160
  • Date de parution : 09/09/2021
  • Editeur : Eugen Ulmer Eds
  • Format : 24 cm x 17 cm

Résumé en vidéo


La décroissance (Serge Latouche)

Le livre

Le terme « décroissance » est récent dans le débat économique actuel, même si l’idée a une histoire plus ancienne. Mais que désigne-t-il au juste ? Une inversion de la courbe de croissance du produit intérieur brut (PIB), indice statistique censé mesurer la richesse ? Ou la fin de l’idéologie de la croissance, c’est-à-dire du productivisme ?

Si la croissance est une croyance en un progrès infini – pourtant chaque jour démenti par les ressources nécessairement limitées de la planète -, alors la décroissance est un gros mot, voire un blasphème.

C’est pourtant cette idée qui permettrait de réenchanter le monde, non pas en substituant à la religion de la croissance une religion inverse, mais en retrouvant la dimension spirituelle, quoique laïque, de l’homme, lequel n’est pas qu’un homo oeconomicus. David Henry Thoreau, le précurseur de la décroissance, disait que « serait un poète celui qui pourrait enrôler vents et rivières à son service, afin qu’ils parlent pour lui ».

La décroissance, c’est cet art de vivre, un art de vivre bien, en accord avec le monde, un art de vivre avec art.

L’auteur

Professeur émérite d’économie à l’université d’Orsay, Serge Latouche se définit comme « objecteur de croissance ». Auteur du Petit Traité de la décroissance sereine (Mille et Une Nuits, 2007), il est l’un des principaux théoriciens français de la décroissance en économie.

Infos utiles

  • Nombre de pages : 128
  • Date de parution : 06/02/2019
  • Editeur : Que Sais-Je
  • Collection : Que sais-je ?
  • Format : 17 cm x 11 cm

Résumé en vidéo


L’Homme sans argent – Le livre culte de la décroissance – Nouvelle édition (Mark Boyle)

Le livre

« Vivre sans argent cela vaut la peine. J’y ai trouvé plus de bonheurs que d’inconvénients. La libération intérieure et la reconnexion avec la nature n’ont pas de prix » Mark Boyle.

Pendant des millénaires, l’humanité a vécu sans argent. Aujourd’hui, rien ne semble possible sans une carte bancaire et des billets de banque. « Et si je passais une année entière sans argent ? » Ce pari un peu fou va bouleverser la vie de Mark Boyle, cet ex-entrepreneur diplômé en économie.

Dans L’Homme sans argent, il nous raconte son aventure. Que manger ? Où vivre ? Comment se laver ? Comment avoir une vie amoureuse, des amis, garder contact avec sa famille ?

Mark Boyle a appris tout cela à la dure. Son livre nous fait réfléchir à la fois sur la place de l’argent dans notre vie et sur les mille manières de s’en passer. Il nous parle d’échanges de savoirs, de frugalité joyeuse, nous raconte comment passer un Noël sans rien dépenser et glaner sa nourriture. En suivant les règles strictes qu’il a lui-même mises en place, il revient à l’essentiel et trouve des moyens ingénieux pour se débarrasser de ses factures et s’épanouir dans la gratuité.

Avec humilité, sagesse et un grand sens de l’humour, Mark Boyle a écrit le livre culte de la décroissance.

L’auteur

Mark Boyle est irlandais, diplômé en économie. Fondateur de la communauté Freeconomy, il croit sincèrement à la création d’une économie du don. Ancien contributeur du Guardian, il vit désormais dans une ferme autonome près de Galway, en Irlande. Il est l’auteur d’un récit sur son expérience de vie sans technologie, L’Année sauvage (Les Arènes, 2021).

Infos utiles

  • Nombre de pages : 251
  • Date de parution : 03/06/2021
  • Editeur : Les Arenes Eds
  • Format : 19 cm x 13 cm

De la décroissance à la gratuité (Paul Ariès)

Le livre

Paul Aries est l’un des principaux théoriciens de la décroissance. Il a publié plusieurs ouvrages sur la décroissance qui font autorité. Ce nouvel ouvrage fait la synthèse entre ces divers travaux.

Paul Aries explique en quoi la décroissance est indispensable. Alors que 20 % des humains s’approprient 86 % des ressources planétaires, on ne peut espérer faire grossir encore le gâteau (PIB). La solution ne consiste cependant pas à culpabiliser les consommateurs du Nord, ni ceux du Sud.La seule solution pour en finir avec la domination des uns sur les autres et de tous sur la planète, consiste à inventer un nouveau principe de fonctionnement aussi séduisant que le « toujours plus » et le « encore plus ».

Paul Aries propose de faire de la gratuité du bon usage face au renchérissement du mésusage le principe de base de la nouvelle société. Pourquoi payer son eau potable le même prix pour faire son ménage et remplir sa piscine ? L’eau potable va devenir rare, raison de plus de rendre son bon usage gratuit et d’interdire son gaspillage.

Le même raisonnement vaut pour l’ensemble des biens communs. Cet ouvrage présente sous une forme très pédagogique vingt ans de travaux et de combats du chercheur politologue et militant lyonnais. Il est destiné avant tout aux lecteurs novices et à l’honnête homme.

Un livre à glisser donc dans toutes les poches et même dans les cartables. Un livre de Paul Aries qui renoue avec le style du Petit Manuel Anti-Mcdo et du Petit-Manuel anti-Pub.

L’auteur

Paul Ariès (politologue) est l’un des principaux théoriciens de la décroissance. Il a publié plusieurs ouvrages sur la décroissance qui font autorité.

Infos utiles

  • Nombre de pages : 155
  • Date de parution : avril 2010
  • Editeur : Golias Eds
  • Collection : Aventure Chrétienne
  • Format : 21 cm x 11 cm

Vivre la simplicité volontaire (Collectif d’auteurs)

Le livre

Des habitants de zones urbaines ou rurales vivent sans voiture, sans télévision, sans téléphone portable, sans lave-linge et même parfois sans frigo … tout en étant investis dans la vie locale et en soutenant que l’on est plus heureux en possédant moins.

Parmi eux, des jeunes parents intégrés professionnellement refusent l’engrenage des carrières, de l’argent, de la consommation et choisissent plutôt la solidarité et l’épanouissement intellectuel et social. D’autres ont carrément décidé de vivre en autarcie, par exemple dans une maison qu’ils ont construite dans les bois, sans eau ni électricité, «en grève générale quotidienne contre le capitalisme».

D’aucuns refusent un travail aliénant et se tournent vers des métiers artisanaux : cordonniers, ébénistes, brasseurs ou paysans. Certains ont pourtant eu une vie tout ce qu’il y a de plus conformiste, comme cet ancien ingénieur qui gagnait 100000 euros par an et qui a tout plaqué car sa «vie n’avait aucun sens».

Toutes ces trajectoires, bien que très différentes, tentent d’appliquer les principes de la simplicité volontaire : une philosophie pratique selon laquelle la vie se trouve ailleurs que dans l’accumulation indéfinie et le «tout, tout de suite».

Ce livre présente une cinquantaine de parcours singuliers de déclassés volontaires qui nous expliquent les raisons de leurs choix, la manière dont ils vivent, les liens qu’ils tissent, leurs rapports aux autres, à la nature et aux savoir-faire.
Ils nous racontent comment ils s’efforcent, chacun à leur manière, de s’extirper de la société de consommation et des grands réseaux techniques pour savourer une vie riche de sens, de puissance d’agir et de liberté.

Ces entretiens, agrémentés d’une histoire de la simplicité volontaire, ont initialement été publiés dans le journal La Décroissance.

Infos utiles

  • Nombre de pages : 288
  • Date de parution : novembre 2014
  • Editeur : L’échappée
  • Format : 23 cm x 16 cm

📙 Découvrir tous les meilleurs livres sur les thématiques Société et Environnement.


Vous pourriez aimer également

Les meilleurs livres sur les records

Les meilleurs livres sur les records

Les meilleurs livres sur la culture geek

Les meilleurs livres sur la culture geek

Les meilleurs livres sur le mannequinat

Les meilleurs livres sur le mannequinat

Les meilleurs livres sur les affaires non classées

Les meilleurs livres sur les affaires non classées

Commentaires

Laisser un commentaire

Articles récents

CATÉGORIES

Envoyez nous un petit mot