Les meilleurs livres sur la mort

Les meilleurs livres sur la mort

Dans cet article vous trouverez les meilleurs livres (les plus populaires) sur la mort.


Essais sur l’histoire de la mort en Occident. Du M (Philippe Ariès)

Le livre

Après l’histoire de la famille, Philippe Ariès a consacré ses recherches à l’histoire des attitudes de l’homme occidental devant la mort.

Il livre ici l’essentiel de ses découvertes, à savoir comment on est passé progressivement de la mort familière, « apprivoisée », au Moyen Âge, à la mort refoulée, maudite et « interdite » dans les sociétés contemporaines.

Fuir la mort, telle semble être la tentation de l’Occident.

L’auteur

Philippe Ariès (1914-1984), célèbre pionnier de l' »histoire des mentalités », il s’est imposé par des ouvrages devenus des classiques, notamment, dans la collection « Points Histoire », L’Enfant et la Vie familiale sous l’Ancien Régime (1975) et L’Homme devant la mort (1985).

Infos utiles

  • Nombre de pages : 240
  • Date de parution : novembre 2014
  • Editeur : Points
  • Collection : Points Histoire
  • Format : 17 cm x 10 cm

La mort est un nouveau soleil (Elisabeth Kubler-Ross)

Le livre

Le docteur Elisabeth Kübler-Ross vous invite à découvrir un monde au-delà du sensible. Depuis des années, ses expériences tendent à démontrer qu’il existe une vie après la mort. Une vie au-delà de notre corps, une existence où nous continuons à grandir et à nous épanouir.

Compilés dans ce livre, de nombreux témoignages nous démontrent que la fin n’est en fait qu’une renaissance …

L’auteur

Elisabeth KÜBLER-ROSS, médecin psychiatre internationalement reconnue, est une pionnière dans l’accompagnement des personnes en fin de vie. Docteur honoris causa de nombreuses universités américaines, elle est la fondatrice du centre de Shanti Nilaya, consacré aux enfants atteints du SIDA. Elle s’est éteinte le 24 août 2004.

Infos utiles

  • Nombre de pages : 160
  • Date de parution : janvier 2002
  • Editeur : Pocket
  • Collection : Evol – spiritualité/philosophie
  • Format : 17 cm x 11 cm

Résumé en vidéo


La mort, le deuil, la vie (Ariane Seccia)

Le livre

Il était une fois … la VIE.

Ce livre est bouleversant parce qu’il est la vie, parce qu’il ose proposer les outils de la guérison, parce qu’il ose prendre place face à un des plus grand tabou de notre siècle : la mort !

S’il est tiré, au départ, de l’expérience de sage-femme de l’auteur, et traite en première intention des deuils les plus inconcevables, les deuils d’enfants, tous les outils et la démarche qu’il contient sont conçus pour toutes les pertes, quelles qu’elles soient.

Il va s’atteler à démonter les mécanismes de la souffrance, ceux des peurs, du manque, de la demande impossible … dans le but de les désactiver. Mais dans cette ouverture, il va aller beaucoup plus loin, en introduisant les puissants outils de la guérison.

Dans cette démarche volontaire étayée par les témoignages et le vécu de ceux qui ont guéri, il se peut que les croyances, les fausses lois, les stratégies de survie tombent.

La brume dissipée, restera la Vie. « Ce second ouvrage est un véritable voyage à travers l’énergie du cœur susceptible d offrir à tous ceux qui souffrent un présent serein ».

L’auteur

Ariane Seccia, sage-femme depuis 35 ans, spécialisée en psycho-périnatalité, publie en 2008 le premier message « Message d une sage-femme pour une naissance libre ». Très vite, le livre a du succès, parce qu’il est une porte, un véritable passage vers un avenir plus serein pour les futures mères. Dans ce second volet, l’auteur aborde l’autre versant de la boucle de vie : la mort, le deuil, mais surtout la Vie. Devenue formatrice des sages-femmes, enseignante des thérapeutes du psychisme, Ariane peut désormais transmettre son expérience et sa pratique, quel que soit le plan où elles se situent.

Infos utiles

  • Nombre de pages : 315
  • Date de parution : 24/01/2016
  • Editeur : Seccia Ariane

Manuel pour en finir avec la mort (Joseph Agostini et Agnès Roudy)

Le livre

Il était une fois deux psychanalystes qui voulaient parler de la mort autrement.

Ils sont partis à la rencontre de ceux qui la côtoient tous les jours, qui l’ont rencontrée au détour d’un événement traumatique, qui ont traversé des deuils, qui ont survécu à une maladie ou à un accident.

La mort se vit de manière toujours singulière. Elle mène au cimetière comme à la création, à la souffrance invivable comme à la renaissance. Et il y a ceux qui ont approché la mort jusqu’à peut-être entrevoir ce qui se situe après… Joseph Agostini et Agnès Rouby leur ont donné la parole.

Pour en finir avec la mort, c’est aussi et surtout un livre sur la vie … toujours recommencée.

Les auteurs

Joseph Agostini est psychologue clinicien, formé à l’Hôpital de la Pitié Salpêtrière et à l’Hôpital Necker, il a exercé en hôpital de jour pour enfants et en foyer spécialisé pour adultes atteints d’un handicap. Joseph Agostini aussi est auteur de théâtre.

Agnès Rouby est psychopraticienne. Psychanalyste, et thérapeute holistique, elle a créé l’association Éveil, consciences et soins proposant ateliers et rencontres, ouverts à tous les cheminements spirituels.

Infos utiles

  • Nombre de pages : 139
  • Date de parution : 12/10/2018
  • Editeur : En volume Eds
  • Collection : Société
  • Format : 20 cm x 14 cm

N’ayons pas peur de mourir (Nicole Montineri)

Le livre

Ce livre est le témoignage d’une rencontre avec la mort.

L’auteur a pu voir – lors d’une grave maladie – dans une acceptation totale qui évacuait toute peur, ce qu’enseignent tous les sages : derrière les apparences de l’univers, se trouve la réalité d’une Conscience unique.

Nicole Montineri nous parle d’un vécu profond, bien réel, où la conscience change de nature. Ici, pas de visions d’anges ni de cités célestes ; pas de projections, ni d’images.

La lumière était le rayon­nement de sa conscience. Dans un abandon total de soi, l’auteur vivait un présent hors du temps où « la pure conscience (qui est pure énergie, vacuité créatrice) restait seule, rayonnante ». Demeurer dans cette ouverture, c’est rejoindre l’essence de notre être où n’existe aucune dualité, aucune séparation, mais liberté et amour.

Seule cette réalisation de l’unité essentielle nous permet de sortir de notre monde limité et chaotique. Enfermés dans les préoccupations vaines du moi, l’esprit sans cesse affairé, nous ne savons pas regarder la vie en profondeur.

Or, la mort peut surgir à tout moment. Mal préparés, nous vivons alors avec beaucoup d’angoisse l’instant de notre disparition. Cependant, la mort peut être l’expérience intérieure la plus profonde qu’il nous soit donné de connaître, si nous nous sommes préparés à ce retour à la source.

Cette préparation nécessite une pratique. Il s’agit, au fil de notre existence, de nous éveiller à ce que nous sommes, d’avoir une conscience claire de nos comportements, de chacune de nos pensées, de renoncer à nos illusions.

Il nous faut -d’une certaine façon – nous quitter, cesser d’accumuler (tout en vivant pleinement ce que nous propose l’existence), nous dépouiller.

L’auteur décrit ainsi un parcours tout en précisant que cette quête nécessaire sera un jour abandonnée, car la vérité ne peut surgir de la volonté mais du seul lâcher prise où le chercheur s’efface peu à peu.

L’auteur

Nicole Montineri vit dans le Sud de la France. Elle a publié Déraciner la souffrance et Marie L’Égyptienne chez le même éditeur.

Infos utiles

  • Nombre de pages : 123
  • Date de parution : février 2013
  • Editeur : L’originel Accarias
  • Format : 20 cm x 13 cm

Résumé en vidéo


📙 Découvrir tous les meilleurs livres sur la thématique Spiritualité.


Vous pourriez aimer également

Les meilleurs livres sur les expériences de mort imminente (EMI)

Les meilleurs livres sur les expériences de mort imminente (EMI)

Les meilleurs livres sur la numérologie

Les meilleurs livres sur la numérologie

Les meilleurs livres sur la franc-maçonnerie

Les meilleurs livres sur la franc-maçonnerie

Les meilleurs livres sur les moines Bouddhistes

Les meilleurs livres sur les moines Bouddhistes

Commentaires

Laisser un commentaire

Articles récents

CATÉGORIES

Envoyez nous un petit mot