Les meilleurs livres sur l’obsolescence programmée

Les meilleurs livres sur l’obsolescence programmée

Dans cet article vous trouverez les meilleurs livres (les plus populaires) sur l’obsolescence programmée.


Bon pour la casse – fermeture et bascule (Serge Latouche)

Le livre

Voici la nouvelle édition augmentée du premier livre en France sur un phénomène stupéfiant et peu connu, devenu quasi consubstantiel de l’économie capitaliste : l’obsolescence programmée.

Après le succès de la première édition de cet ouvrage sur l’obsolescence programmée, Serge Latouche a actualisé l’état des connaissances sur ce processus qui, pour stimuler la consommation et nous en rendre addict, fut conçu et mise en œuvre au milieu du XIXème siècle aux États-Unis.

Des 3 formes principales de l’obsolescence programmée -le recours aux techniques pour rendre un produit très vite suranné à la publicité qui nous convainc d’acquérir des produits dont nous n’avons nul besoin-, le plus symptomatique et le plus pervers est le fait d’introduire dans les objets une pièce défectueuse pour en limiter la durée de vie.

Ainsi des ampoules (qui avaient été conçues pour une durée d’utilisation quasi illimitée), des automobiles, des appareils ménagers et aujourd’hui des ordinateurs ou des imprimantes. La plupart des biens que nous achetons sont sciemment viciés de telle sorte que nous soyons contraints, pour faire marcher la machine économique, de les renouveler.

C’est cette histoire, face noire de l’économie capitaliste que nous raconte Serge Latouche, remontant au XIXème siècle et illustrant son propos de nombreux exemples plus éloquents les uns que les autres.

Mais l’auteur tire également la sonnette d’alarme : pouvons-nous accepter de vivre ainsi dans une société aux ressources limitées, qui multiplie à l’envie et par nature le gaspillage, les déchets et engendre de facto de très grands dégâts environnementaux ?

L’auteur

Serge Latouche, professeur émérite d’économie à l’université de Paris Xl-Orsay, objecteur de croissance, est l’auteur de nombreux livres parmi lesquels Le Pari de la décroissance (Fayard), Pour une société d’abondance frugale (Mille et une nuits) ou Sortir de la société de consommation.

Infos utiles

  • Nombre de pages : 191
  • Date de parution : 15/04/2015
  • Editeur : Les Liens Qui Liberent
  • Collection : Les Liens Qui Liberent
  • Format : 18 cm x 12 cm

L’Obsolescence programmée des objets (Bernard London)

Le livre

La Dépression que nous connaissons est profondément ironique. Des millions de personnes se retrouvent en effet privées d’un niveau de vie satisfaisant alors que les entrepôts et silos du monde entier débordent d’excédents, qui entraînent une baisse des prix telle que la production en est devenue aussi peu attractive que rentable.

Notre pays, à l’image d’autres, souffre avant tout d’un bouleversement des relations humaines. Les usines, entrepôts et champs demeurent inchangés et prêts à produire des quantités illimitées, mais le déclin du pouvoir d’achat a figé la croissance. Les humains sont à l’origine des troubles actuels et doivent eux-mêmes en concevoir les remèdes et les appliquer.

En 1929, une crise économique inédite ébranle le monde. Face à l’interventionnisme de l’État et au chômage massif, des voix s’élèvent. Bernard London propose une “solution miracle” : soutenir l’industrie en renouvelant fréquemment les biens d’usage. Selon lui, la crise entraîne une baisse de consommation et donc de production, menant à la fermeture des entreprises et au maintien de la situation économique critique.

Seule une sortie de ce cercle vicieux pourra sauver le pays. Si les usagers ne consomment pas d’eux-mêmes, il faut les y pousser voire les y obliger.

Des ingénieurs compétents pourraient dès lors déterminer la durée de vie optimale des biens. En utilisant dans cet essai de 1932 le terme d’“obsolescence programmée”, il ne se doutait pas qu’il désignerait quelques décennies après l’introduction volontaire de défaillances techniques dans les produits.

L’auteur

Bernard London est un agent immobilier new-yorkais, notamment auteur en 1932 d’un fascicule d’une vingtaine de pages intitulé L’Obsolescence planifiée qui pose les bases du principe d’obsolescence programmée.

Infos utiles

  • Nombre de pages : 48
  • Date de parution : 22/08/2019
  • Editeur : Allia
  • Collection : Petite Collection
  • Format : 16 cm x 10 cm

Du jetable au durable (Samuel Sauvage et Laetitia Vasseur)

Le livre

Smartphone cassé, lave-linge en panne, collants filés, imprimante inutilisable … quel est le point commun entre ces biens de consommation ?

Ils sont tous victimes d’obsolescence programmée, symbole d’une société du jetable, qui nuit autant à l’environnement qu’aux consommateurs, tout en reposant sur un modèle économique à bout de souffle. La mort précipitée de nos produits est-elle réellement planifiée ?

Quels sont les impacts de la reconnaissance en 2015 du délit d’obsolescence programmée ? Autant de questions auxquelles répond cet ouvrage, à l’aide d’une analyse sans concession du problème et l’exploration audacieuse de solutions individuelles et collectives.

Il s’agit dans un premier temps de définir ce qu’est l’obsolescence programmée, d’envisager ses conséquences non seulement en termes économiques et environnementaux, mais aussi d’un point de vue sociétal. Car la société de surconsommation entraîne la perte d’autonomie des citoyens et l’aggravation des inégalités sociales.

A travers des illustrations et des témoignages, les auteurs font également le point sur les modèles économiques dits « durables », tels que l’économie collaborative, circulaire ou basée sur l’usage.

Ils montrent que les moyens de combattre cette obsolescence accélérée existent et que grâce à eux, une nouvelle manière de consommer et de produire, plus responsable et durable, est en marche.

L’auteur

Laëtitia Vasseur, diplômée de deux Masters de sciences politiques de l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, a travaillé comme collaboratrice politique. A ce titre, elle a élaboré plusieurs textes législatifs sur l’allongement de la durée de vie des produits et l’économie circulaire. Ses travaux de recherche portent sur l’émergence de l’économie collaborative et ses acteurs.

En 2015, elle devient cofondatrice et présidente de l’association Halte à l’obsolescence programmée (HOP), acteur incontournable du sujet et des alternatives. Son expertise l’amène à animer des conférences, intervenir dans les médias et participer à divers groupes de travail.

Infos utiles

  • Nombre de pages : 160
  • Date de parution : 26/01/2017
  • Editeur : Alternatives
  • Collection : Manifestô – Alternatives
  • Format : 19 cm x 14 cm

De l’obsolescence programmée, du recyclage insuffisant et de toutes ces sortes (Bernard Heger)

Le livre

Nous sommes tous convaincus que nos équipements familiers durent moins longtemps que par le passé. Qu’en est-il ? Pourquoi est-ce le cas ? Quelles en sont les conséquences ? Existe-t-il des alternatives ?

Bernard Heger rassemble dans ce livre, une foison d’exemples, de chiffres, d’anecdotes et de preuves pour nous donner à comprendre un système qui semble marcher sur la tête.

L’auteur

Bernard Heger, délégué général du syndicat des industries de matériels audiovisuels électroniques, est « le Monsieur électronique » que l’on a régulièrement vu défendre le point de vue des constructeurs à la télévision.

Infos utiles

  • Nombre de pages : 150
  • Date de parution : juillet 2020
  • Editeur : Atlande Eds
  • Collection : Coup De Gueule Et Engagement
  • Format : 17 cm x 11 cm

L’économie toxique (Bernard Elie et Claude Vaillancourt)

Le livre

Pour quelle raison fabrique-ton des produits conçus pour ne pas durer ? Pourquoi spécule-t-on sur des produits aussi indispensables que la nourriture ? Comment expliquer que des milliards de dollars échappent à l’impôt grâce aux paradis fiscaux alors que nous n’arrivons plus à financer des services publics de qualité ?

Pourquoi investit-on encore massivement dans des ressources naturelles très polluantes et non renouvelables alors que l’environnement se dégrade rapidement ?

Par des textes courts, clairs et accessibles, les auteures examinent les choix économiques foncièrement nocifs des élites et de leurs gouvernements et indiquent par quoi il faut les remplacer. Or, l’enseignement d’une pensée unique dans les départements d’économie et l’activité sans relâche des lobbyistes au service des grandes entreprises expliquent en partie l’adhésion à de telles politiques économiques.

Qui gagne d’un système qui accentue dramatiquement les inégalités et détruit l’écosystème ? Dans le même esprit que le livre précédemment publié – Sortir de l’économie du désastre.

Austérité, inégalités, résistances -, les auteures du présent ouvrage cherchent à démystifier l’économie pour la rendre accessible au plus grand nombre et à éventer ses pièges dus à sa quête de profits immédiats. Ce qu’il faut assainir avant tout, c’est une vision bien-pensante d’une économie qui ne mesure pas sa toxicité.

Les auteurs

Bernard Élie (économiste – Économie autrement) et Claude Vaillancourt (Attac-Québec) sont membres du Réseau pour un discours alternatif sur l’économie qui regroupe ATTACQuébec, Centre de formation populaire, Centre Justice et Foi, Centre St-Pierre, Conseil central du Montréal métropolitain (CSN), Conseil régional FTQ du Montréal métropolitain, Économie autrement, Les amis du Monde diplomatique, Relais-femmes, Vie économique.

Infos utiles

  • Nombre de pages : 150
  • Date de parution : 01/11/2014
  • Editeur : M Editeur
  • Format : 18 cm x 10,5 cm

📙 Découvrir tous les meilleurs livres sur la thématique Environnement.


Vous pourriez aimer également

Les meilleurs livres sur Sea Shepherd

Les meilleurs livres sur Sea Shepherd

Les meilleurs livres sur les réserves naturelles

Les meilleurs livres sur les réserves naturelles

Les meilleurs livres sur Greta Thunberg

Les meilleurs livres sur Greta Thunberg

Les meilleurs livres sur les animaux menacés

Les meilleurs livres sur les animaux menacés

Commentaires

Laisser un commentaire

Articles récents

CATÉGORIES

Envoyez nous un petit mot