Les meilleurs livres sur la mafia

Les meilleurs livres sur la mafia

Dans cet article vous trouverez les meilleurs livres (les plus populaires) sur la mafia.


Secrets de flic. Guerre des polices, stups et mafia, l’ex-patron de la PJ raconte (Bernard Petit)

Le livre

Comment expliquer la chute si brutale du commissaire Bernard Petit ? Toute sa carrière en témoigne, il était ce qu’on appelle « un grand flic ». Il a contribué à démanteler la Chinese Connection puis mis à bas les plus puissants réseaux de trafiquants de drogues.

Patron du 36, quai des Orfèvres, il fait partie des premiers à entrer dans les locaux de Charlie Hebdo en janvier 2015. Quelques jours plus tard, il donne l’assaut contre l’Hyper Cacher. Alors pourquoi est-il tombé ?

Filatures haletantes, guerre des polices, courses-poursuites et arrestations musclées, Bernard Petit nous entraîne dans les méandres de ses plus grandes enquêtes et dévoile les secrets qui font l’ordinaire et l’extraordinaire d’une vie de flic.

« Une plume trempée dans l’acide » – Le Monde

L’auteur

Bernard Petit, désormais retraité de la police nationale, a été policier pendant près de quarante ans. Il a occupé de nombreuses responsabilités à la tête d’institutions prestigieuses avant de devenir patron de la police judiciaire de Paris.

Infos utiles

  • Nombre de pages : 312
  • Date de parution : 09/05/2019
  • Editeur : Points
  • Collection : Points documents
  • Format : 17 cm x 10 cm

Une famille dans la mafia (Marie-Françoise Stefani)

Le livre

Une histoire de violence, de vengeance. Une histoire corse.

Dans cette famille, un soir de novembre 2011, sur le parking d’une résidence cossue, assise à l’arrière d’une voiture, une fillette de 11 ans, Carla-Serena est blessée par plusieurs balles de kalachnikov lors d’une tentative d’assassinat qui vise son père, Yves Manunta, un ancien nationaliste reconverti dans les affaires.

À l’avant sur le siège passager, touchée à la hanche et à la cuisse, sa mère va perdre l’usage d’un pied. Mère et fille portent en elles les stigmates de cette violence, des fragments de balles de kalachnikov que les médecins n’ont pu extraire de leurs corps. Après cette tentative ratée, la menace continue de planer.

L’appartement familial, avec vue imprenable sur le golfe d’Ajaccio, se transforme en bunker. Comme dans le petit village d’Amérique du Sud de « Chronique d’une mort annoncée’ de Gabriel Garcia Marquez, où tout le monde sait que Santiago Nasar va être tué, à Ajaccio une macabre rumeur bruisse : Manunta est un homme à abattre.

Il sera finalement assassiné le 9 juillet 2012. Déjà en 1996, en pleine guerre entre nationalistes, alors militant nationaliste actif, il avait échappé à 98 tirs de pistolets mitrailleur, et avait gagné un surnom : « Robocop »… Aujourd’hui c’est sur le fils, qui vit désormais loin de la Corse, que pèsent les menaces.

C’est l’étoffe d’une tragédie. La famille Manunta ne semble pouvoir échapper à un destin dramatique. Des années romantiques du nationalisme aux guerres fratricides, du temps des affaires jusqu’aux dérives mafieuses et affrontements sanglants entre groupes armés, cette affaire de famille illustre la difficulté de l’Etat à esquisser une vérité judiciaire sur une île en proie à la violence, qui n’épargne même plus les femmes et les enfants.

L’auteur

Marie-Françoise Stefani est journaliste à France 3 Corse.

Infos utiles

  • Nombre de pages : 288
  • Date de parution : 15/10/2020
  • Editeur : Plon
  • Format : 22 cm x 14 cm

Ndrangheta (Antonio Talia)

Le livre

La route nationale 106 serpente entre la mer ionienne d’un côté et les montagnes de l’Aspromonte de l’autre. De Reggio de Calabre, on rejoint Siderno en seulement une heure et demie, c’est pourtant dans les quelques villages qui émaillent cette route qu’est née la ‘ndrangheta, la mafia calabraise implantée sur les cinq continents depuis plus de quarante ans et devenue l’une des organisations criminelles les plus puissantes – et rentables – au monde.

Semant la mort au Canada comme dans de paisibles villes allemandes, blanchissant son argent jusqu’à Hong Kong, pouvant faire vaciller un gouvernement européen, en mesure de traiter avec les cartels latino-américains les plus redoutables et d’organiser la plus grosse livraison d’ecstasy de tous les temps, la ‘ndrangheta a profité de l’espace ouvert par la mafia sicilienne pour conquérir le monde.

Antonio Talia, journaliste calabrais, n’a eu de cesse de chercher à comprendre le syndrome qui touche sa région depuis de nombreuses générations. Enlèvements, assassinats, corruption généralisée, pourquoi tout cela s’est-il développé justement ici  ?

Parcourir la Nationale 106 lui permet de remonter à l’origine du phénomène global qu’est aujourd’hui la ‘ndrangheta, une organisation aux rites ancestraux, qui peut, simultanément, célébrer une Madone en larmes tout en négociant des opérations financières de plusieurs millions d’euros.

Talia a enquêté pendant plus de dix  ans sur l’organisation secrète et pourtant poreuse, à laquelle lui et les siens ont toujours eu affaire. Il recoupe les informations, rencontre magistrats, criminologues, journalistes et ex-inflitrés, se nourrit de dossiers judiciaires, de rapports de police et de légistes qui, d’un bout à l’autre de la planète, font toujours entendre les mêmes noms, les mêmes consonances, du Canada à l’Australie, de la Slovaquie jusqu’à Marseille – car tous ont un lien avec ces villages le long de la Nationale 106.

Reportage lucide, empreint de l’émotion et de la rage de celui qui décrit sa terre natale, ‘Ndrangheta est une immersion dans la psyché mafieuse, la carte – mentale et géographique – d’une organisation dans laquelle, selon la formule de Roberto Saviano, « on ne rentre que par le sang  : celui qui coule dans nos veines ou celui que l’on fait couler ».

L’auteur

Antonio Talia Né à Reggio de Calabre, est journaliste d’investigation. En poste à Pékin durant sept ans en tant que correspondant d’une agence de presse italienne, il a notamment enquêté sur les opérations de blanchiment d’argent entre l’Italie et Hong Kong et la prolifération à l’échelle mondiale de la ‘ndrangheta. ‘Ndrangheta a eu un retentissement majeur à sa sortie en Italie et a été unanimement salué par les critiques, les lecteurs mais aussi par les observateurs et les spécialistes.

Infos utiles

  • Nombre de pages : 352
  • Date de parution : 14/10/2020
  • Editeur : Grasset
  • Collection : Essais Étranger
  • Format : 20 cm x 14 cm

Résumé en vidéo


Cosa Nostrala mafia sicilienne de 1860 à nos jours (John Dickie)

Le livre

Une enquête inédite au cœur d’une société ultra secrète qui cultive l’art d’assassiner et d’échapper à la justice.

Cette histoire de la mafia sicilienne de 1860 à nos jours nous mène au cœur d’une société secrète dont l’unique objet est de rechercher le pouvoir et l’argent en cultivant l’art d’assassiner et d’échapper à la justice.

Du code des premiers « hommes d’honneur » au XIXe siècle à l’arrestation de Bernardo Provenzano, chef de Cosa Nostra, parrain de la mafia sicilienne, parrain des parrains en 2006, John Dickie révèle les mystères des initiations cachées et immuables, le trafic de l’héroïne, la corruption, l’ascension sanglante de la famille Corleone et la naissance de la mafia américaine.

Il raconte la lutte sans cesse à recommencer, les procès, les négociations occultes, le jeu des politiques ; et toujours cette violence des rafales de mitraillette en pleine rue, ces meurtres dans l’obscurité.

Sud-Ouest : « […] Captivant et vertigineux comme un roman … »

Libération : « Une telle synthèse récente n’existait pas en France »

L’auteur

Historien et journaliste, John Dickie est un spécialiste de la société et de la culture italienne, qu’il enseigne notamment à l’Université de Londres. Auteur d’ouvrages et d’articles sur nombre d’aspect de la vie dans la péninsule transalpine, c’est la parution en 2007 de son best-seller Cosa Nostra, consacré à l’histoire de la mafia sicilienne et à ses rites depuis 1860, qui en a fait un auteur internationalement connu.

Infos utiles

  • Nombre de pages : 512
  • Date de parution : janvier 2008
  • Editeur : Perrin
  • Collection : Tempus
  • Format : 17 cm x 10 cm

Les Affranchis (Nicholas Pileggi)

Le livre

Au début des années 1980, le journaliste Nicholas Pileggi, spécialisé dans les affaires de mafia italo-américaine, fait la rencontre de Henry Hill, un gangster opérant pour la famille Lucchese devenu informateur pour la justice américaine.

De leurs discussions naissent Les Affranchis, un document exceptionnel qui raconte pour l’une des premières fois, quinze ans avant Les Soprano, la vie intime des membres de la mafia new-yorkaise : leurs arnaques et leurs fêtes, leurs trahisons et leurs règlements de compte, leurs histoires amoureuses et leur vie de famille, leurs rêves et leurs échecs.

L’auteur

Nicholas Pileggi, né en 1933 de parents calabrais émigrés à New York, a été l’un des premiers journalistes à écrire sur la mafia italo-américaine et à s’intéresser à ses membres. C’était dès la fin des années 1950, au moment de la fameuse réunion d’Apalachin. Ses deux livres, Les Affranchis et Casino, ont été adaptés au cinéma par Martin Scorsese, et sont aujourd’hui unanimement reconnus pour ce qu’ils sont : des chefs-d’œuvre.

Infos utiles

  • Nombre de pages : 400
  • Date de parution : 30/09/2020
  • Editeur : Marabout
  • Collection : Littérature
  • Format : 19 cm x 13 cm

📙 Découvrir tous les meilleurs livres sur la thématique Business.


Vous pourriez aimer également

Les meilleurs livres sur le marketing digital

Les meilleurs livres sur le marketing digital

Les meilleurs livres sur l’entrepreneuriat

Les meilleurs livres sur l’entrepreneuriat

Les meilleurs livres sur Steve Jobs

Les meilleurs livres sur Steve Jobs

Les meilleurs livres sur Dassault

Les meilleurs livres sur Dassault

Commentaires

Laisser un commentaire

Articles récents

CATÉGORIES

Envoyez nous un petit mot