Les meilleurs livres sur le transhumanisme

Les meilleurs livres sur le transhumanisme

Dans cet article vous trouverez les meilleurs livres (les plus populaires) sur le transhumanisme.


Les robots font-ils l’amour ? Le transhumanisme en 12 questions (Laurent Alexandre et Jean-Michel Besnier)

Le livre

Le transhumanisme est un mouvement technico-scientifique international qui prétend augmenter à l’infini les performances physiques et mentales de l’être humain. 

Aujourd’hui vous pouvez déjà faire séquencer votre ADN en une journée, pour, peut-être un jour, le réparer, tandis qu’Internet bouleverse nos modes d’apprentissage et nos relations sociales. Demain, l’intelligence artificielle aura-t-elle encore besoin de l’intelligence humaine et ferons-nous l’amour avec des robots ? 

Les auteurs

Laurent Alexandre, médecin et entrepreneur, né le 10 juin 1960 à Paris, haut fonctionnaire et urologue de formation, est un entrepreneur, chroniqueur, écrivain et militant politique français. 

Jean-Michel Besnier, né le 5 avril 1950 à Caen, est un philosophe français.

Infos utiles

  • Nombre de pages : 144
  • Date de parution : 12/10/2016
  • Editeur : Dunod
  • Collection : Hors collection
  • Format : 20 cm x 13 cm

Résumé vidéo


Au péril de l’humain (Jacques Testart et Agnès Rousseaux)

Le livre

Fabriquer un être humain supérieur, artificiel, voire immortel, dont les imperfections seraient réparées et les capacités améliorées.

Telle est l’ambition du mouvement transhumaniste, qui prévoit le dépassement de l’humanité grâce à la technique et l’avènement prochain d’un  » homme augmenté  » façonné par les biotechnologies, les nanosciences, la génétique.

Avec le risque de voir se développer une sous-humanité de plus en plus dépendante de technologies qui modèleront son corps et son cerveau, ses perceptions et ses relations aux autres. Non pas « l’homme nouveau » des révolutionnaires, mais l’homme-machine du capitalisme. Bien que le discours officiel, en France, résiste encore à cette idéologie, le projet technoscientifique avance discrètement.

Qui impulse ces recherches ? Comment se développent-elles dans les champs médicaux, militaires et sportifs ? Comment les débats démocratiques sont-ils éludés ? Et comment faire face à des évolutions qui ne feront que renforcer les inégalités ? Surtout, quel être humain va naître de ces profondes mutations, de ces expérimentations brutales et hasardeuses sur notre espèce, dont l’Homo sapiens ne sortira pas indemne ?

Les auteurs

Jacques Testart, biologiste, est le père scientifique du premier bébé-éprouvette français né en 1982. Il développe une réflexion critique sur les avancées incontrôlées de la science et de la technique dans ses nombreux écrits, dont Faire des enfants demain, Seuil, 2014 et L’Humanitude au pouvoir, Seuil, 2015.

Agnès Rousseaux, journaliste, coordonne le média indépendant Basta ! (www.bastamag.net) suivi par plus d’un million de lecteurs chaque mois. Elle a codirigé Le Livre noir des banques (LLL, 2015).

Infos utiles

  • Nombre de pages : 272
  • Date de parution : 01/03/2018
  • Editeur : Seuil
  • Collection : Science ouverte
  • Format : 21 cm x 14 cm

Le transhumanisme décrypté (Jean Boboc)

Le livre

Si depuis quelques années, le transhumanisme est plus ou moins connu, il devient aujourd’hui de grande actualité.

Il s’agit essentiellement des possibilités d’amélioration des performances humaines, tant physiques, psychiques que mentales et cela au-delà de ce que la médecine classique proposait jusqu’à présent.

La médecine elle-même change de paradigme, de purement thérapeutique elle se met au service de l’amélioration (enhancement).

Une littérature internationale et très inégale est consacrée à cette idéologie et l’insistance médiatique sur les progrès attendus de la convergence des NBIC, lui confère progressivement une aura qui la rend acceptable par le grand public d’autant plus que l’eugénisme est pratiquement acquis pour des raisons compassionnelles et sociétales.

L’idéologie de l’amélioration qui inclut les possibilités de modifications génétiques et l’atteinte au patrimoine de l’humanité s’avère une révolution anthropologique majeure mettant en péril l’Homme tel que nous le connaissons encore.

Ce que l’on appelle trans-humanisme débouche inévitablement sur le posthumanisme et les hommes génétiquement modifiés (HGM), ce dont certains théoriciens de l’idéologie se défendent, tandis que d’autres l’appellent de leurs vœux pour en finir avec l’homme.

Les uns veulent des améliorations biologiques si considérables que l’humanité sera fracturée en deux, les autres veulent en finir avec la condition humaine, renoncer à notre biologie et rechercher l’immortalité terrestre de l’homme cyborg, hybride de biologie et de technologie.

Les recherches en matière de téléchargement du cerveau humain sur un serveur sont présentées comme une forme de réincarnation de l’esprit dans la machine.

Le transhumanisme c’est le déni de notre histoire génétique. La dénonciation de l’idéologie multiforme du transhumanisme qui constitue une inversion des valeurs fondatrices de la société humaine, et qui s’avère de nature révolutionnaire, totalitaire et luciférienne, entraîne des réactions de bon sens et des contre-propositions d’ordre moral ou religieux sous le prisme du christianisme, aujourd’hui seul véritable rempart pour la sauvegarde de la nature humaine.

L’auteur

Jean Boboc, né le 21 janvier 1943 à Neuilly-sur-Seine et mort le 4 avril 2019 à Paris, est un pope, médecin, philosophe et théologien orthodoxe français, spécialiste des questions de bioéthique. Il est membre de l’Église orthodoxe roumaine.

Infos utiles

  • Nombre de pages : 463
  • Date de parution : 12/06/2017
  • Editeur : Apopsix
  • Format : 24 cm x 15 cm

Résumé vidéo


Aux racines du transhumanisme (Alexandre Moatti)

Le livre

Le transhumanisme a le vent en poupe. Les prouesses et promesses conjuguées de l’informatique et de la biologie se chantent sur tous les tons à la une des médias. En bref : l’homme de demain ne nous ressemblera guère ! Mais cette chanson n’est pas nouvelle.

Même revue par la technologie, elle parle toujours, in fine, d’eugénisme et de sélection, thèmes tabous que l’on agitait déjà dans les années 1930. On se demandait alors jusqu’où iraient les machines et si l’homme, dépassé par la science, ne pourrait pas en outre être modifié par elle.

Quand le physiologiste Alexis Carrel, prix Nobel 1912, milite pour un eugénisme actif, Jean Rostand évoque le « surhomme » et Teilhard de Chardin « l’ultrahumain ».

Les racines du transhumanisme ne sont pas exclusivement françaises, mais elles ressortent avec une étonnante netteté de cette analyse, qui les montre croisant et recroisant les autres grandes idéologies du siècle dernier. Les technologies les plus « avancées » posent en termes nouveaux des questions débattues depuis un siècle : l’histoire des idées décrit parfois des boucles inattendues.

L’auteur

Alexandre Moatti, ingénieur en chef des Mines, est chercheur associé en histoire des sciences et des idées à l’Université de Paris (Paris-Diderot), habilité à diriger des recherches.

Infos utiles

  • Nombre de pages : 272
  • Date de parution : 26/02/2020
  • Editeur : Odile Jacob
  • Collection : Sciences Humaines
  • Format : 22 cm x 14 cm

La révolution transhumaniste (Luc Ferry)

Le livre

Ne croyez pas qu’il s’agisse de science-fiction : le 18 avril 2015, une équipe de généticiens chinois entreprenait d’améliorer le génome de quatre-vingt-trois embryons humains. Jusqu’où ira-t-on dans cette voie ? Sera-t-il possible un jour de façonner une nouvelle espèce d’humains augmentés ?

Nous n’en sommes pas là, mais de nombreux centres de recherche y travaillent partout dans le monde, avec des financements colossaux en provenance de géants du Web, tel Google. Cela a notamment permis l’apparition d’une économie dite collaborative, que symbolisent des applications comme Uber, Airbnb ou BlaBlaCar. Selon l’idéologue Jeremy Rifkin, elles annoncent la fin du capitalisme au profit d’un monde de gratuité et de souci de l’autre. N’est-ce pas, à l’inverse, vers un hyper libéralisme, vénal et dérégulateur, que nous nous dirigeons ? Certaines perspectives sont enthousiasmantes, d’autres effrayantes.

Ce livre cherche à les faire comprendre et à réhabiliter l’idéal philosophique de la régulation, une notion désormais vitale, tant du côté de la médecine que de l’économie.

L’auteur

Luc Ferry est l’auteur de nombreux ouvrages traduits dans le monde entier, dont La révolution de l’amour. Philosophe et ancien ministre de l’Éducation nationale.

Infos utiles

  • Nombre de pages : 320
  • Date de parution : 12/04/2017
  • Editeur : J’ai Lu
  • Collection : Documents
  • Format : 17 cm x 10 cm

Résumé en vidéo


📙 Découvrir tous les meilleurs livres sur la thématique Science.


Vous pourriez aimer également

Les meilleurs livres sur la théorie de l’évolution (Darwin)

Les meilleurs livres sur la théorie de l’évolution (Darwin)

Les meilleurs livres sur Marie Curie

Les meilleurs livres sur Marie Curie

Les meilleurs livres sur le stoïcisme

Les meilleurs livres sur le stoïcisme

Les meilleurs livres sur les expériences de mort imminente (EMI)

Les meilleurs livres sur les expériences de mort imminente (EMI)

Commentaires

Laisser un commentaire

Articles récents

CATÉGORIES

Envoyez nous un petit mot