Les meilleurs livres sur le suffrage universel

Les meilleurs livres sur le suffrage universel

Dans cet article vous trouverez les meilleurs livres (les plus populaires) sur le suffrage universel.


Le sacre du citoyen (Pierre Rosanvallon)

Le livre

De la Révolution à la fin du XIXE siècle, la question du suffrage universel a été au centre des passions sociales, des affrontements politiques et des perplexités intellectuelles.

Elle a noué ensemble toutes les interrogations sur le sens et les formes de la démocratie moderne : rapport des droits civils et des droits politiques, de la légitimité et du pouvoir, de la liberté et de la participation, de l’égalité et de la capacité. Si la démocratie est à la fois un régime (la souveraineté du peuple) et une religion (la célébration d’une société des égaux), elle trouve dans le suffrage universel sa double matrice.

L’auteur s’attache à reconstruire dans toute sa complexité l’histoire intellectuelle de cette conquête. La figure du citoyen reste, en effet, attachée à celle de l’individu moderne : la femme, le mineur et le domestique, qui symbolisent la dépendance sociale, se voient ainsi écartés des urnes en 1789 par ceux-là même qui célèbrent le culte de l’humanité.

L’histoire sociale se double donc d’une perspective anthropologique : la citoyenneté ne peut être pensée que dans le prolongement du processus d’émancipation de l’individu.

L’auteur

Pierre Rosanvallon, né à Blois le 1er janvier 1948 , est un historien et sociologue français. Il occupe depuis 2001 la chaire d’histoire moderne et contemporaine du politique au Collège de France tout en demeurant directeur d’études à l’École des hautes études en sciences sociales (EHESS).

Infos utiles

  • Nombre de pages : 656
  • Date de parution : mars 2001
  • Editeur : Gallimard
  • Collection : Folio Histoire
  • Format : 17 cm x 10 cm

Le Suffrage universel en France (Raymond Huard)

Le livre

L’histoire du suffrage universel sous tous ses aspects : l’évolution de la législation électorale, les débats d’idées variés et animés sur ce suffrage et, aussi, la pratique électorale.

L’auteur

Raymond Huard est un historien français. Né en 1933, il soutient sa thèse en 1977 à l’Université de Paris IV sur le parti républicain dans le Gard de 1848 à 1881 (thèse réalisée sous la direction de Louis Girard). Spécialiste de la vie politique en France aux XIXe et XXe siècle, il a travaillé sur les élections et les partis politiques. Il a été professeur d’histoire contemporaine à l’Université Paul Valéry de Montpellier III. Il est membre du Parti Communiste Français.

Infos utiles

  • Nombre de pages : 496
  • Date de parution : janvier 1992
  • Editeur : Aubier
  • Collection : Collection historique
  • Format : 22 cm x 13 cm

Histoire sociale du suffrage universel en France (1848-2000) (Alain Garrigou)

Le livre

Comment les Français et les Françaises sont-ils devenus électeurs ?

Une histoire sociale du suffrage universel s’intéresse aux gestes et objets du vote plus qu’aux débats doctrinaux. L’apprentissage citoyen n’a pas été simple. L’effervescence des élections d’antan a fait place à la rigueur d’un rituel.

Ordonnée à la conquête de millions de voix, la politique est devenue une affaire d’opinion personnelle pour les électeurs et de métier pour quelques élus.

Les relations électorales ont continué à se transformer avec les usages de la télévision et des sondages. Pourtant, l’institution par excellence de la démocratie semble aujourd’hui affectée par une étrange langueur.

L’auteur

Alain Garrigou, professeur de science politique à l’université de Paris-X-Nanterre.

Infos utiles

  • Nombre de pages : 370
  • Date de parution : février 2002
  • Editeur : Points
  • Collection : Points Histoire
  • Format : 18 cm x 10 cm

Le suffrage universel inachevé (Michel Balinski)

Le livre

La France est-elle une véritable démocratie ? A-t-elle toujours eu les présidents que désiraient ses citoyens ? Pourquoi les Etats-Unis reconduisent-ils un mode de scrutin qui s’est traduit, à trois reprises déjà, par l’élection d’un président avec une minorité de voix ?

Le suffrage universel seul ne suffit pas à garantir la démocratie : encore faut-il qu’il soit réellement représentatif. Or les principes d’égalité sont souvent bafoués, quand ce ne sont pas les lois elles-mêmes.

Ainsi, à l’Assemblée nationale, certains Français pèsent 5,5 fois plus que d’autres. Aux Etats-Unis, des découpages électoraux sont conçus pour favoriser le camp au pouvoir, avec une efficacité redoutable.

Dans ce livre, Michel Balinski porte un regard critique sur les règles du découpage électoral et de la répartition des élus. Il n’existe pas de méthode de vote parfaite, explique-t-il. Mais il en est de meilleures que d’autres. Hélas, elles sont rarement appliquées. « Ce n’est pas l’impossible qui désespère, insiste l’auteur, c’est le possible non réalisé ».

L’auteur

Michel Balinski, mathématicien, est chercheur à l’École Polytechnique au Laboratoire d’Économétrie et Directeur de recherche émérite au CNRS. Il a été professeur dans plusieurs universités américaines, avant de s’installer définitivement en France en 1982. Ses travaux sur les règles électorales ont trouvé une application récente en Suisse.

Infos utiles

  • Nombre de pages : 336
  • Date de parution : octobre 2004
  • Editeur : Belin
  • Collection : Débats
  • Format : 21 cm x 15 cm

Histoire du suffrage universel et l’évolution des partis politiques (André Cochut et Charles Benoist)

Le livre

Ce livre traite de l’histoire du suffrage universel et de l’évolution des partis politiques.

Jusqu’au milieu du 19è siècle, il semble que, même dans les pays à institutions plus ou moins parlementaires ou représentatives, les écrivains politiques n’aient fait aux partis, en tant qu’éléments actifs et organes essentiels de la vie nationale, qu’une très petite place, s’ils leur en ont fait une ; qu’ils n’en aient pas ou n’en aient que peu parlé.

Ainsi Montesquieu et Delolme, dissertant, l’un brièvement en 1748, l’autre longuement en 1771, « de la Constitution d’Angleterre. » Ainsi encore Tocqueville, sur les États-Unis, en 1835.

C’est seulement entre 1840 et 1850 que les théoriciens commencent à concevoir une histoire et presqu’une histoire naturelle, une espèce de physio-psychologie des partis. Non pas qu’auparavant il n’y eût point de partis : il y en eut partout et toujours, depuis qu’il y a des hommes, et qui se disputent pour se gouverner.

Mais c’est seulement depuis que le suffrage s’est étendu, généralisé ; depuis que la masse à mouvoir, plus volumineuse et plus lourde, a exigé des ressorts plus puissants ; depuis que l’État est fondé sur le nombre et qu’il faut conquérir le nombre pour avoir l’État ; c’est seulement depuis lors que les partis politiques ont pris, dans la théorie comme dans la pratique, toute l’importance que nous leur voyons aujourd’hui …

L’auteur

Charles Benoist, journaliste au Temps, enseigne l’histoire constitutionnelle de l’Europe occidentale à l’École libre des sciences politiques. Député de la Seine (Fédération républicaine) de 1902 à 1919, il est l’incitateur, l’un des auteurs et le rapporteur d’un projet de Code du Travail (1905).

Infos utiles

  • Nombre de pages : 134
  • Date de parution : mai 2021
  • Editeur : Editions le mono
  • Adobe DRM
  • Format : ebook (ePub)

📙 Découvrir tous les meilleurs livres sur la thématique Politique.


Vous pourriez aimer également

Les meilleurs livres sur les scandales en politique

Les meilleurs livres sur les scandales en politique

Les meilleurs livres sur Philippe Séguin

Les meilleurs livres sur Philippe Séguin

Les meilleurs livres sur le printemps arabe

Les meilleurs livres sur le printemps arabe

Les meilleurs livres sur Brigitte Macron

Les meilleurs livres sur Brigitte Macron

Commentaires

Laisser un commentaire

Articles récents

CATÉGORIES

Envoyez nous un petit mot