Les meilleurs livres sur l’immigration en France

Les meilleurs livres sur l’immigration en France

Dans cet article vous trouverez les meilleurs livres (les plus populaires) sur l’immigration en France.


L’immigration en France (El Mouhoub Mouhoud)

Le livre

Qui sont les migrants internationaux ? Combien arrivent réellement chaque année dans les pays riches ? La France reçoit-elle vraiment « toute la misère du monde » ? Combien coûtent les migrants aux finances publiques des pays d’accueil ? Prennent-ils nos emplois ?
Les propos erronés, répétés sciemment ou non, sur l’immigration et ses effets, persistent et se renforcent dans les périodes de crise, aujourd’hui comme dans les années 1930.

Peut-on espérer comprendre et traiter la question de l’immigration si les allégations les plus invraisemblables ne sont pas démystifiées, si les fantasmes et non la réalité nourrissent le débat public ? Les chiffres existent ainsi que leurs analyses et leurs enseignements, fondés sur des études concordantes réalisées dans différents pays. Pourquoi les ignorer ?

Loin des plaidoyers en faveur ou contre les migrations ou les migrants, c’est à ces questions, quelquefois dérangeantes, toujours précises, que ce livre tente de répondre.

E.M. Mouhoud identifie quinze mythes qui parasitent le débat public sur les migrations et permettent à certains responsables politiques de défendre des thèses aussi anxiogènes qu’inexactes. Ce livre fournit des propositions concrètes et de pistes de réflexions pour une véritable politique efficace et juste.

L’auteur

El Mouhoub Mouhoud, professeur d’économie à l’université Paris-Dauphine, est spécialiste de la mondialisation, des délocalisations et des migrations internationales.

Infos utiles

  • Nombre de pages : 200
  • Date de parution : 25/01/2017
  • Editeur : Fayard
  • Collection : Doc.temoignage
  • Format : 21 cm x 13 cm

Repenser l’immigration en France (Hillel Rapoport)

Le livre

La question de l’immigration fait partie des grands débats publics de la France d’aujourd’hui. Ce débat est d’autant plus vif qu’il a été ranimé, d’une part, par la « crise des migrants » que connaît actuellement l’Europe et, d’autre part, par les attentats qui ont récemment endeuillé notre pays.

Si la question de l’immigration se pose avant tout en termes d’identité et de sécurité, sa dimension économique n’est pas à négliger : elle conditionne les perspectives d’intégration des immigrés présents sur le territoire national, ainsi que les degrés d’ouverture ou de fermeture auxquels seront confrontés les immigrants de demain.

Le constat que fait ce livre est le suivant. Depuis la fin des Trente Glorieuses, et malgré sa tradition d’asile et d’accueil, la France a voulu réduire une immigration qu’elle a perçue comme un « problème » ; ce faisant, elle a accueilli une proportion d’immigrants non qualifiés plus forte que les autres pays ; les à priori négatifs des Français vis-à-vis de l’immigration s’en sont trouvés renforcés, et leurs attentes à l’égard de politiques d’immigration restrictives, renforcées.

La France s’est ainsi enfermée dans un cercle vicieux : faible taille, faible qualification et faible diversité de son immigration l’empêchent de tirer parti des bénéfices économiques qu’une immigration plus importante, mieux sélectionnée sur la base de l’éducation et des qualifications, et originaire d’un champ géographique plus large et plus varié que l’ancien champ colonial, pourrait lui apporter.

Il faut donc repenser l’immigration comme une contribution positive, comprendre les atouts qu’elle représente en matière de diversité, d’innovation et d’insertion dans l’économie globale, et suivre des pistes de réformes inspirées des expériences de pays disposant d’une immigration à la fois plus large sur le plan quantitatif, plus qualifiée et plus diversifiée … et plus consensuelle.

L’auteur

Hillel Rapoport est professeur à l’École d’économie de Paris et à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, et conseiller scientifique au Centre d’études prospectives et d’informations internationales. Depuis 2008 il est le coordinateur scientifique des conférences annuelles « Migration et Développement » de la Banque mondiale et de l’Agence française de développement. Ses recherches portent principalement sur l’analyse des migrations internationales (déterminants, effets sur les économies d’accueil et de départ, liens avec le commerce international, les flux internationaux de capitaux ou la diffusion technologique et culturelle). Il a également étudié les effets économiques de la diversité et les questions soulevées par l’accueil et la répartition des réfugiés au sein de l’Union européenne. Il a notamment publié : The Economics of Immigration and Social Diversity (Elsevier, 2006) et Brain Drain and Brain Gain : The Global Competition to Attract Talent (Oxford University Press, 2012).

Infos utiles

  • Nombre de pages : 102
  • Date de parution : mars 2018
  • Editeur : Rue D’ulm Eds
  • Collection : Cepremap
  • Format : 18 cm x 14 cm

L’immigration coûte cher à la France (Xavier Chojnicki et Lionel Ragot)

Le livre

L’immigration aurait trois effets économiques négatifs pour l’économie française : L’immigration coûterait cher aux finances publiques parce que les immigrés ne payent pas autant de cotisations ou d’impôts qu’ils ne reçoivent d’aides, d’allocations ou de services.Les immigrés prendraient le travail des Français et leur présence augmenterait le chômage. Enfin, la concurrence des immigrés, moins exigeants, serait un facteur de baisse du salaire des Français.

Les auteurs nous disent jusqu’à quel point ceci est vrai ou faux. Chaque chapitre répond à une question clé au coeur des débats publics sur les impacts de l’immigration. En élargissant le propos et en s’appuyant sur les travaux menés à l’étranger, ils décrivent également le rôle de l’immigration dans l’ensemble du système économique français.

Les auteurs

Xavier Chojnicki est maître de conférences en économie à l’université Lille 2 et chargé de recherche au CEPII.

Lionel Ragot est professeur d’économie à l’université d’Evry, conseiller scientifique au CEPII et chercheur associé à la chaire Transitions démographiques, transitions économiques de la Fondation du Risque. Ils interviennent régulièrement dans les médias sur le sujet. Les deux auteurs font partie des rares experts incontestables de la question.

Infos utiles

  • Nombre de pages : 128
  • Date de parution : 05/04/2012
  • Editeur : Eyrolles
  • Collection : Ed organisation
  • Format : 19 cm x 12 cm

Histoire des étrangers et de l’immigration en France (Yves Lequin)

Le livre

Au moment où le problème de l’intégration des immigrés est au cœur des débats, cet ouvrage se propose de faire le point sur l’histoire de l’immigration, s’interroge sur l’attitude de la France, et analyse les phénomènes de rejet et le sentiment de xénophobie particulièrement aigus en temps de crise.

Les grandes invasions, les influences culturelles italiennes pendant la Renaissance ou, plus proche de nous, l’appel d’une main-d’œuvre étrangère … les différents types d’immigration au fil des siècles et leurs multiples apports, qui ont contribué à édifier la France, sont décrits dans cet ouvrage collectif dirigé par Yves Lequin.

L’auteur

Yves Lequin, professeur émérite d’histoire contemporaine à l’université Lumière Lyon II, a dirigé l’ouvrage . Il est spécialiste de l’étude des sociétés industrielles et urbaines des XIX et XXe siècles et l’auteur de très nombreux ouvrages (Histoire de la laïcité ; Ouvriers, villes et sociétés ; Les malheurs des temps,…)

Infos utiles

  • Nombre de pages : 480
  • Date de parution : octobre 2006
  • Editeur : Larousse
  • Collection : Histoire Que J’aime
  • Format : 22 cm x 16 cm

Histoire de l’immigration en France (Ralph Schor)

Le livre

L’histoire de l’immigration, depuis la fin du XIXe siècle jusqu’à nos jours. L’étude développe différents angles d’approche : démographique, économique et social, juridique, politique, militaire, sanitaire – autant du point de vue de la population d’accueil que des nouveaux arrivants.

Le poids de la conjoncture, liée aux alternances de prospérité économique et de crise, de paix et de guerre, de stabilité et de mutation, fait l’objet d’une attention particulière, de même que sont étudiées de près les relations entre Français et étrangers, la vie quotidienne, les processus d’intégration.

L’un des intérêts majeurs de ce livre est d’éclairer les processus ayant conduit à la situation actuelle.

De la fin du XIXe siècle à 1914 : la mise en route. 1914-1918: étrangers et coloniaux à l’aide de la France. La grande vague migratoire des années Vingt. La vie quotidienne dans l’entre-deux-guerres. Les années Trente: le temps des crises. Les étrangers pendant la Deuxième Guerre mondiale.

Drames et héroïsmes. 1940-1945. La reprise de l’immigration : 1954-1974. Les étrangers, une population malmenée par la crise depuis 1974. Les réponses politiques aux inquiétudes de l’opinion depuis 1974. Les immigrés en devenir.

L’auteur

Ralph Schor, né en 1941, est un historien français, ancien professeur d’histoire contemporaine à l’université de Nice Sophia-Antipolis. Ses travaux portent essentiellement sur l’histoire de l’immigration, de l’antisémitisme et des années 1930 en France.

Infos utiles

  • Nombre de pages : 384
  • Date de parution : janvier 1996
  • Editeur : Armand Colin
  • Collection : Collection U
  • Format : 24 cm x 16 cm

📙 Découvrir tous les meilleurs livres sur les thématiques Histoire et Société.


Vous pourriez aimer également

Les meilleurs livres sur les records

Les meilleurs livres sur les records

Les meilleurs livres sur Jules César

Les meilleurs livres sur Jules César

Les meilleurs livres sur la culture geek

Les meilleurs livres sur la culture geek

Les meilleurs livres sur le printemps arabe

Les meilleurs livres sur le printemps arabe

Commentaires

Laisser un commentaire

Articles récents

CATÉGORIES

Envoyez nous un petit mot