Les meilleurs livres sur la bataille de la Bérézina

Les meilleurs livres sur la bataille de la Bérézina

Dans cet article vous trouverez les meilleurs livres (les plus populaires) sur la bataille de la Bérézina.


Franchir la Bérézina (André Jouineau et François-Guy Hourtoulle)

Le livre

Napoléon a échoué et n’a pas réussi à faire plier l’ours Russe et l’hiver vient définitivement mettre fin au rêve. L’Armée retraite sous les attaques incessantes des Cosaques. La Bérézina est le dernier obstacle à franchir.

Découvrez enfin que ce terrible épisode est une véritable victoire du génie militaire français.

Les auteurs

André Jouineau, illustrateur et peintre de formation autodidacte, travaille depuis plus de 25 ans sur l’étude de l’histoire des uniformes. Il est auteur et l’illustrateur de plusieurs livres édités par Histoire et Collection notamment la série des batailles de l’Empire (Iéna, La Moskowa, Iéna, Austerlitz), d’une collection « Soldats et officiers de » : la Guerre de Sécession, la Garde Impériale, l’Encyclopédie de l’Armée Française : Les Chasseurs d’Afrique, la Ligne Maginot, Char B au combat. Il est également l’illustrateur de La Garde Impériale de Napoléon III des éditions du Canonnier.

Le docteur François-Guy Hourtoulle (1925-2009), tout en menant une brillante carrière de chirurgien et publiant plusieurs ouvrages médicaux d’importance, a écrit cette biographie de Lasalle en 1969, puis une de Davout (1975), de Ney (1981), avant de se consacrer aux récits de batailles, notamment la Moskowa (2001), Wagram (2002), Austerlitz (2003), Eylau (2007).

Infos utiles

  • Nombre de pages : 100
  • Date de parution : septembre 2012
  • Editeur : Histoire Et Collections
  • Collection : Grandes Batailles Premier Empire
  • Format : 32 cm x 24 cm

La Bérézina – Suisses et Français dans la tourmente de 1812 (Thierry Choffat et Alain-Jacques Czouz-Tornare)

Le livre

En 1812, la campagne de Russie marque un tournant dans l’épopée napoléonienne. Sur le trajet aller, les Russes semblent refuser le combat et pratiquent la politique de la terre brûlée. Néanmoins, après sa victoire à la Moskova (Borodino), Napoléon atteint Moscou. Le gouverneur russe ayant incendié la ville, la Grande Armée ne peut s’y maintenir.

Une pénible retraite débute. Koutousov marche sur les pas de l’envahisseur et lui inflige de terribles pertes. Il espère encercler toute l’armée napoléonienne et l’anéantir totalement à la Bérézina. Mais, grâce à l’action valeureuse des pontonniers du général Eblé, des ponts de bois sont construits et permettent de franchir la rivière.

Par ailleurs, les combats qui se déroulent du 26 au 29 novembre 1812 sur les deux rives de la Bérézina tournent à l’avantage de Napoléon. Les troupes suisses s’illustrent durant ces journées mémorables. L’ouvrage relate ces épisodes historiques et, tel un guide touristique, décrit les lieux que chacun désormais peut visiter en suivant les traces de la Grande Armée dans sa tragique destinée.

L’objectif de ce livre est de mieux faire connaître un événement militaire essentiel dans l’histoire du continent européen. Plus que tout autre, les Suisses et les Français se sont illustrés au passage de la Bérézina. Deux siècles après, un large public, napoléonien ou non, s’intéresse à un événement qui a marqué des générations d’Européens. Illustré et très accessible, il offre une approche aisée de la campagne de Russie.

Le guide du voyageur permettra à chaque lecteur de visiter mentalement les lieux qui virent s’affronter les armées de vingt nations. Des conseils pratiques et des itinéraires bien décrits se révéleront utiles pour éventuellement préparer dans de bonnes conditions son propre périple en Biélorussie.

Les auteurs

Thierry Choffat, docteur en sciences politiques, maître de conférences à Nancy Université, est d’origine suisse et franc-comtoise. Président des Vosges napoléoniennes et administrateur du Souvenir napoléonien, il a visité plusieurs fois les lieux et sites de la campagne de Russie, suivant l’itinéraire de Napoléon et de la Grande Armée.

Alain Jacques Czouz-Tornare, docteur en histoire, est chargé de cours émérite à l’Université de Fribourg. Franco-Suisse, il est l’auteur de très nombreux articles et ouvrages historiques, dont Les Vaudois de Napoléon et La Révolution française pour les Nuls. Il est notamment chevalier des Arts et des Lettres et chevalier de l’Ordre des Palmes académiques.

Infos utiles

  • Nombre de pages : 200
  • Date de parution : avril 2012
  • Editeur : Cabedita
  • Collection : Archives Vivantes
  • Format : 24 cm x 16,5 cm

Bérézina (Sylvain Tesson)

Le livre

Octobre 1812, Napoléon entame la retraite de Russie. 4000 kilomètres d’une course mortelle contre la faim et la neige, où les hommes, harcelés par les cosaques, devenaient fous. Deux cents ans plus tard Sylvain Tesson décide de mettre ses pas dans ceux de l’empereur.

Pour ça il lui faut : de la neige, du froid, le géographe Cédric Gras, le photographe Thomas Goisque, deux amis russes, trois side-cars soviétiques et beaucoup, beaucoup d’humour. Un récit très drôle, où l’on galope à 80 km/h (l’Oural ne va pas plus vite).

L’auteur

Sylvain Tesson partage sa vie entre expéditions au long cours, écriture et réalisation de documentaires d’aventure. Ses nombreux périples lui ont inspiré une dizaine de livres, parmi lesquels L’Axe du loup, 2005 ; Petit traité sur l’immensité du Monde, 2006 ; Une vie à coucher dehors (Prix Goncourt des nouvelles 2009) ; Dans les forêts de Sibérie (Prix Médicis essai 2011). Ces livres sont édités également aux éditions de la Loupe.

Infos utiles

  • Date de parution : 23/02/2015
  • Editeur : De La Loupe
  • Collection : Recit

La Bérézina – une victoire militaire (Fernand Beaucour- Jean Tabeur – Lidia Ivtchenko)

Le livre

Le mot de Bérézina est devenu dans le langage courant synonyme de désastre. À tort. C’est ce que démontre ce livre. […] On saluera ici le gros travail accompli par Jean Tabeur qui nous propose un récit très documenté de la rupture franco-russe et de la campagne de 1812. On lui devait déjà un remarquable Drouot.

Le regretté Fernand Beaucour n’aura pas vu paraître ce livre. Il était le spécialiste de la Bérézina dont il avait parcouru à de nombreuses reprises le terrain. Fernand connaissait aussi fort bien les sources russes et nous fait partager dans cette contribution posthume tout ce qu’il savait sur ce sujet. Il revenait à Lidia Ivtchenko de poser la question des responsabilités russes, celle de Tchitchagov, de Wittgenstein, de Koutouzov.

Cet ouvrage d’une exceptionnelle richesse sera désormais le livre de référence sur la campagne de Russie.

Les auteurs

Fernand Beaucour (t) a été membre de la Commission Française d’Histoire Militaire et Professeur à l’Université d’État de Biélorussie, à Minsk.

Jean Tabeur est historien.

Lidia Ivtchenko est Conservateur en Chef du Département des Beaux-Arts, Musée d’État Pouchkine, Moscou.

Infos utiles

  • Nombre de pages : 147
  • Date de parution : juillet 2006
  • Editeur : Economica
  • Collection : Campagnes et st
  • Format : 24 cm x 16 cm

Les eaux noires de la Bérézina (Alain Fauconnier)

Le livre

Novembre 1812, c’est la retraite de Russie et le terrible passage de la Bérézina. Pierre de Cernay et ses cousins, tous trois officiers de la Grande Armée, vivent l’un des épisodes les plus épiques et cauchemardesques de l’histoire.

Le froid traversant, la faim obsédante et le harassement des troupes viendront à bout des rêves de grandeur de chacun d’eux. Dans la tourmente, fidèles à leur serment, les trois hommes ne manquent pas de rechercher Virgile, le meurtrier de leur tante, deux ans plus tôt …

Pierre retrouvera-t-il Constance, rencontrée à Moscou, dans l’immense encombrement de l’armée en retraite? Antonin et son fidèle Triquet se sortiront-ils de la nasse tendue par les trois armées russes ? Qu’en sera-t-il de Justin, le cuirassier, lancé dans la célèbre charge des bois de Stokowo ?

Nul doute que le lecteur, happé, se surprendra à avoir faim et froid dans les bourrasques de neige avec les héros de cette fresque dantesque.

L’auteur

Alain Fauconnier est né en 1954. Après des études de droit et d’histoire de l’art, il entre dans l’enseignement, animé d’une passion qu’il veut partager avec ses élèves et ses lecteurs : l’histoire. Il se consacre désormais à l’écriture de romans historiques toujours documentés par un important travail de recherche. Nous lui devons également La bataille de Nuits et Le disparu de Waterloo.

Infos utiles

  • Nombre de pages : 184
  • Date de parution : 28/06/2020
  • Editeur : Cabedita
  • Format : 22 cm x 15 cm

📙 Découvrir tous les meilleurs livres sur la thématique Histoire.


Vous pourriez aimer également

Les meilleurs livres sur Jules César

Les meilleurs livres sur Jules César

Les meilleurs livres sur le printemps arabe

Les meilleurs livres sur le printemps arabe

Les meilleurs livres sur la guerre du Golfe

Les meilleurs livres sur la guerre du Golfe

Les meilleurs livres sur Vercingétorix

Les meilleurs livres sur Vercingétorix

Commentaires

Laisser un commentaire

Articles récents

CATÉGORIES

Envoyez nous un petit mot