Les meilleurs livres sur la guerre

Les meilleurs livres sur la guerre

Dans cet article vous trouverez les meilleurs livres (les plus populaires) sur la guerre.


La guerre secrète contre les peuples (Claire Severac & Pierre Hillard)

Le livre

On nous dit que ce sont de simples avions de ligne … Dormez bien, braves gens, il ne se passe rien ! De ces traînées blanches laissées par des avions qui pulvérisent sur nos têtes des produits toxiques, transformant nos beaux ciels bleus en plafonds laiteux, au programme Haarp, officiellement destiné à permettre les communications longue distance, mais qui sert à bien d’autres fins … on nous ment sur tout.

Le temps qui se détraque, les catastrophes météorologiques à répétition, dus au CO2 vraiment ? Des documents déclassifiés de l’armée, des experts repentis, des scientifiques intègres parlent, eux, de guerre climatique. Quelles meilleures armes que celles qui se dissimulent sous des phénomènes naturels !

Beaucoup d’entre nous ont entendu parler des diverses expériences de la CIA, toutes plus horrifiantes les unes que les autres. Mais combien savent qu’elles touchent le commun des mortels, que nous sommes tous victimes des armes bactériologiques, des implants, des nanoparticules, des mutations génétiques, des manipulations mentales, exposés aux perspectives terrifiantes ouvertes par le transhumanisme et l’eugénisme qui sont le but de nos élites ?

Si nous ne nous y opposons pas, demain, ces nouvelles technologies au service des puissants feront de nous au mieux des pions, au pire des esclaves. Plus ou moins tenus secrets, ces projets revêtent tous un alibi humanitaire : la faim dans le monde, le réchauffement climatique, la santé, l’écologie, la sécurité …

En réalité, ils obéissent tous au plan d’une oligarchie qui n’a plus besoin de toutes « ces bouches inutiles », comme ses membres nous appellent en privé, et qui se donne ouvertement comme objectif de réduire l’humanité à 500 millions d’individus.

Le plus grand génocide de l’histoire est en marche dans la désinformation la plus totale. Pendant trois ans, Claire Séverac a décrypté des centaines de documents.

Les auteurs

Claire Séverac est auteur compositeur de chansons et auteure de livres. Née d’une mère Basque et d’un père occitan, elle a passé son enfance dans le sud entre l’Océan Atlantique et les montagnes des Pyrénées, et a commencé à écrire des poèmes très jeune.

Pierre Hillard est un essayiste français, docteur en science politique. Spécialiste du « mondialisme », il critique ce qu’il interprète comme un processus technocratique de décomposition des nations et d’unification du monde, passant par la constitution de « grands blocs continentaux ».

Infos utiles

  • Nombre de pages : 200
  • Date de parution : 04/09/2015
  • Editeur : Elie & Mado
  • Format : 19 cm x 13 cm

L’Art de la guerre (Tzu Sun & Samuel B. Griffith & Francis Wang)

Le livre

Il y a vingt-cinq siècles, dans la Chine des «Royaumes Combattants», était rédigé le premier traité sur «l’art de la guerre». Pour atteindre la victoire, le stratège habile s’appuie sur sa puissance, mais plus encore le moral des hommes, les circonstances qui l’entourent et l’information dont il dispose.

La guerre doit être remportée avant même d’avoir engagé le combat. Sun Tzu ne décrit pas les batailles grandioses et le fracas des épées, pas plus qu’il n’énumère des techniques vouées à l’obsolescence : L’Art de la guerre est un précieux traité de stratégie, un grand classique de la pensée politique, et une leçon de sagesse à l’usage des meneurs d’hommes.

Autant que de courage, la victoire est affaire d’intelligence. Le texte de cette édition est établi et présenté par Samuel Griffith. Publiée en 1963 à l’université d’Oxford, cette version est celle qui a fait découvrir Sun Tzu à l’Occident et qui, par la richesse de son appareil critique (annotations, commentaires traditionnels, compléments historiques) demeure aujourd’hui encore la plus diffusée et la plus lue dans le monde entier.

Les auteurs

Sun Tzu ou Sun Zi ou Souen Tseu de son vrai nom Sun Wu est un général chinois du Ve siècle av. J.-C. (544-496 av. J.-C.). Il est surtout célèbre en tant qu’auteur de l’ouvrage de stratégie militaire le plus ancien connu : L’Art de la guerre. L’idée principale de son ouvre est que l’objectif de la guerre est de contraindre l’ennemi à abandonner la lutte, y compris sans combat, grâce à la ruse, l’espionnage et une grande mobilité : il s’agit donc de s’adapter à la stratégie de l’adversaire, pour s’assurer la victoire à moindre coût. On dit que Mao Zedong et Joseph Staline ont lu ce livre pendant la guerre. Les idées de l’Art de la guerre ont été reprises et adaptées par différents auteurs pour la stratégie et notamment la stratégie d’entreprise.

Sir Walter Samuel Griffith (21 juin 1845 – 9 août 1920) était un homme politique australien, qui fut premier ministre du Queensland, le premier président de la Haute Cour et le principal auteur de la Constitution de l’Australie.

Francis Wang est celui qui traduit le texte de l’anglais au français en 1972.

Infos utiles

  • Nombre de pages : 320
  • Date de parution : 05/04/2017
  • Editeur : Flammarion
  • Collection : Champs Classiques
  • Format : 17 cm x 10 cm

Résumé en vidéo


La Guerre de vingt ans – Djihadisme et contre-terrorisme au XXIe siècle (Marc Hecker & Elie Tenenbaum)

Le livre

Lauréat du Prix du Livre de Géopolitique 2021.

Vingt ans, déjà, que les tours du World Trade Center se sont effondrées. Qui aurait cru alors que, deux décennies plus tard, la guerre globale contre le terrorisme se poursuivrait sans issue en vue ? Des sables du Sahara aux jungles d’Asie du Sud-Est, des plaines irakiennes aux montagnes afghanes, les pays occidentaux et leurs alliés continuent de pourchasser des djihadistes à la détermination sans faille. La menace n’est pas cantonnée à ces contrées lointaines : l’Europe – et singulièrement la France – a payé un lourd tribut à ce long conflit.

Al-Qaida a fait preuve d’une résilience remarquable et de nouveaux groupes, comme l’État islamique, sont apparus. La chute du « califat » proclamé par Daech n’a pas signé la fin de cette organisation, et encore moins celle de son idéologie mortifère. Le monde compterait deux à trois fois plus de combattants djihadistes aujourd’hui qu’au début du siècle. Ce constat d’une interminable guerre d’usure interroge : qu’avons-nous fait de ces vingt ans ? En dépit des centaines de milliers de vies perdues et des sommes considérables dépensées, pourquoi la menace est-elle encore si élevée ?

Fruit de plusieurs années d’enquêtes de terrain, cet ouvrage exceptionnel constitue la première histoire de la guerre contre le terrorisme de 2001 à aujourd’hui. Décryptant les dynamiques stratégiques de cet affrontement, les auteurs expliquent pourquoi il est si difficile de casser la spirale de la violence et tirent de ces deux décennies de lutte des leçons essentielles pour l’avenir.

Les auteurs

Marc Hecker est directeur de la recherche et de la valorisation à l’Institut français des relations internationales (Ifri) et rédacteur en chef de la revue Politique étrangère. Titulaire d’un doctorat en science politique, il a notamment publié Intifada française ? De l’importation du conflit israélo-palestinien (Ellipses, 2012).

Élie Tenenbaum est responsable du Laboratoire de recherche sur la défense à l’Ifri. Il est agrégé et docteur en histoire. Son précédent livre, Partisans et centurions. Une histoire de la guerre irrégulière au XXe siècle (Perrin, 2018), a obtenu le prix Émile Perreau-Saussine et le prix du Livre d’histoire de Verdun.

Infos utiles

  • Nombre de pages : 448
  • Date de parution : 29/04/2021
  • Editeur : Robert Laffont
  • Format : 24 cm x 15 cm

Résumé en vidéo


Le temps de la Guerre de Cent ans (1328-1453) (Boris Bove & Joël Cornette)

Le livre

La France des XIVe et XVe siècles est une France marquée par la tragédie : famines, pestes, révoltes populaires, conflits civils et militaires … C’est le siècle de la « Guerre de Cent Ans ».

Cette guerre connut plusieurs phases, entrecoupées d’accalmies et de trêves. La durée du conflit, les souffrances de ceux qui l’ont provoqué ou en ont pâti, interdisent cependant de le réduire à l’écume des jours, de le résumer à l’apparence des événements dramatiques : c’est la raison du titre de cet ouvrage.

Car ce livre s’attache moins à la narration circonstanciée des misères et malheurs de ces guerres sans fin, qu’à les comprendre, afin de restituer l’ordre qui se cache derrière le désordre et le chaos des apparences. L' »automne du Moyen Âge » est marqué par l’affirmation de l’État monarchique, une construction territoriale unifiée par la soumission à la souveraineté du roi.

La conscience d’une identité « nationale », incarnée par Jeanne d’Arc, s’est forgée dans la douleur et l’épouvantement d’un siècle de fer, alors que Charles VII (1422-1461) n’est plus un prince féodal mais un véritable chef d’État.

Boris Bove renverse quelques idées reçues à propos de « la crise » des XIVe et XVe siècles : il invite à se méfier des chroniqueurs, trop enclins à détecter les signes annonciateurs de l’Apocalypse et du Jugement dernier, souvent portés à l’amplification des « malheurs du temps » pour mieux en rendre responsable le parti adverse, ennemi de toute « réforme ».

Le temps de la guerre de Cent Ans n’est pas celui d’une décadence globale mais une période tourmentée et féconde, comme en témoigne l’éclat des arts, des lettres et de la vie de cour et qui parvient, malgré tout, à renaître et à édifier les fondements d’un monde nouveau.

Les auteurs

Boris Bove, né en 1971, est ancien élève de l’École normale supérieure de Fontenay-Saint-Cloud, agrégé d’histoire et docteur ès lettres. Il est actuellement maître de conférences à l’Université de Paris VIII-Vincennes-Saint-Denis, travaille sur la société et l’espace parisiens à la fin du Moyen Age. Il a publié Dominer la ville. Prévôts des marchands et échevins parisiens de 1260 à 1350, Paris, CTHS, 2004. Il a collaboré à Les villes d’Italie du milieu du XIIe siècle au milieu du XIVe siècle, dir. I. Heullant-Donat et F. Collard, Paris, Atlande, 2005 ; Vivre et survivre dans le Marais, dir. J : P. Azéma, Paris, Le Manuscrit, 2005.

Joël Cornette, né le 14 octobre 1949 à Brest, est un historien français. Ses travaux portent sur la France de l’Ancien Régime et plus spécifiquement sur la monarchie, notamment au XVIIe siècle. Une partie de ses recherches, depuis sa maîtrise centrée sur les cahiers de doléances de la sénéchaussée de Ploërmel à la veille de la Révolution, est consacrée à l’histoire de la Bretagne, plus particulièrement entre le XVIe et le XVIIIe siècle. Une part importante de ses activités concerne la diffusion du savoir et de la recherche historiques dans le cadre d’un travail de direction éditoriale (Belin, Champ Vallon).

Infos utiles

  • Nombre de pages : 670
  • Date de parution : octobre 2014
  • Editeur : Belin
  • Collection : Histoire De France
  • Format : 19 cm x 14 cm

Résumé en vidéo


Les Poilus (Jean-Pierre Guéno)

Le livre

Lettres et témoignages des Français dans la Grande Guerre (1914-1918).

Août 1914 : les soldats partent sous les fleurs et les encouragements du peuple français. L’heure est grave, mais chacun veut défendre son pays et en découdre avec les «Boches». Peu de temps après commence la guerre des tranchées, qui plonge les hommes dans l’enfer de la boue, des rats, de l’angoisse et de la mort.

Sur les huit millions de poilus mobilisés entre 1914 et 1918, plus de deux millions ne reverront pas leur village natal. Plus de quatre millions souffrent de graves blessures, pour la plupart irréversibles. Mais, au-delà des séquelles physiques, ils sont à jamais marqués par l’horreur de cette guerre.

Huit décennies plus tard, suite à l’appel de Radio France, des milliers de personnes envoyèrent les lettres de poilus conservées par leurs familles. Cet ouvrage en présente une centaine, qui n’ont pas vieilli. Ces mots déchirants incitent les nouvelles générations au devoir de mémoire, au devoir de vigilance et à l’humanité.

L’auteur

Écrivain, historien, normalien, éditeur et journaliste, Jean-Pierre Guéno est l’auteur d’une soixantaine de livres, dont l’ouvrage à succès Paroles de Poilus.

Infos utiles

  • Nombre de pages : 192
  • Date de parution : 16/10/2013
  • Editeur : Librio
  • Collection : Librio
  • Format : 20 cm x 13 cm

Résumé en vidéo


📙 Découvrir tous les meilleurs livres sur la thématique Histoire.


Vous pourriez aimer également

Les meilleurs livres sur Jules César

Les meilleurs livres sur Jules César

Les meilleurs livres sur le printemps arabe

Les meilleurs livres sur le printemps arabe

Les meilleurs livres sur la guerre du Golfe

Les meilleurs livres sur la guerre du Golfe

Les meilleurs livres sur Vercingétorix

Les meilleurs livres sur Vercingétorix

Commentaires

Laisser un commentaire

Articles récents

CATÉGORIES

Envoyez nous un petit mot