Les meilleurs livres sur les réunionnais de la Creuse

Les meilleurs livres sur les réunionnais de la Creuse

Dans cet article vous trouverez les meilleurs livres (les plus populaires) sur les réunionnais de la Creuse.


La déportation des Réunionnais de la Creuse (Elise Lemai)

Le livre

Dans les années 1960-70, face à une natalité galopante à la Réunion et une dangereuse chute démographique dans des départements ruraux tels que la Creuse, Michel Debré, alors député de la Réunion, met en place une politique pour enrayer ce problème, celle de la « migration des pupilles ». Pupilles qui ne sont que des enfants auxquels on fait miroiter les merveilles et promesses de réussite en métropole.

Des centaines d’enfants seront ainsi déracinés, pour repeupler les départements métropolitains les plus ruraux, afin de servir pour certains de main-d’œuvre paysanne gratuite. Des vies entières brisées, au nom d’un calcul politique d’une logique imparable, mais inhumainement bête et froid.

L’auteur

Elise Lemai, doctorante en psychologie, présente ici au lecteur son premier livre. Après avoir publié divers articles scientifiques et nouvelles, elle a souhaité rédiger un manuscrit sur ce drame en y laissant la parole aux premiers concernés.

Infos utiles

  • Nombre de pages : 175
  • Date de parution : juin 2004
  • Éditeur : L’harmattan
  • Format : 22 cm x 14 cm

Une enfance volée (Jean-Jacques Martial)

Le livre

Au début des années soixante, et pendant près de vingt ans, l’État a déplacé avec constance et méthode des centaines d’enfants réunionnais pour repeupler les campagnes françaises. Jean-Jacques Martial fut l’un de ces enfants.

Arraché à son île à six ans, déplacé de foyers en familles, abusé par son père adoptif, il nous livre ici le témoignage sobre et bouleversant de son histoire.

La publication de ce récit en 2003 eut un très large écho. Depuis, l’auteur – avec d’autres – n’a cessé de dénoncer le scandale de ces déplacements forcés.

Ce combat opiniâtre fut couronné par le vote en février 2014 à l’Assemblée nationale d’une résolution mémorielle reconnaissant la responsabilité de l’État. Et cette reconnaissance, cette victoire, valait bien d’être racontée dans un nouveau chapitre, plus joyeux cette fois, de cette enfance à jamais volée.

L’auteur

Jean-Jacques Martial, ancien pupille envoyé en Creuse en 1966, est le premier à avoir porté plainte contre l’État. 

Infos utiles

  • Nombre de pages : 137
  • Date de parution : octobre 2003
  • Éditeur : Quatre Chemins Eds Les
  • Format : 23 cm x 14 cm

Enfants en exil. Transfert de pupilles réunionnais en métropole (1963-1982) (Ivan Jablonka)

Le livre

Dans les années 1960 et 1970, la DDASS de la Réunion a transféré en métropole plusieurs centaines d’enfants abandonnés ou retirés à leurs parents. Ils étaient alors confiés à des familles ou à des institutions situées principalement dans le Massif central et le Sud-Ouest.

Aucun voyage de retour n’était prévu. Ce transfert a été un échec : malgré quelques réussites individuelles, la grande majorité a souffert du déracinement, de la solitude, du racisme, du chômage.

Quarante ans plus tard, des anciens pupilles ont intenté un procès retentissant à l’État, réclamant des centaines de milliers d’euros de dédommagement. Faut-il, comme eux, relier cet épisode aux pages les plus noires de l’histoire de France, l’esclavage et la déportation ? Ce transfert d’enfants incarnerait-il un néo-colonialisme qui n’ose pas dire son nom ?

L’artisan de cette opération, Michel Debré, s’inquiétait de l’explosion démographique qui pesait sur l’île, mais il avait surtout l’ambition d’intégrer la Réunion à l’ensemble national et de transformer des petits créoles en Français comme les autres.

C’est pourquoi il faut plutôt envisager cette inquiétante conclusion : la migration des pupilles réunionnais, avec la somme de souffrances qu’elle a engendrée, a été menée à bien parce qu’elle était conforme à l’idéal républicain.

L’auteur

Ivan Jablonka, ancien élève de l’ENS, est maître de conférences à l’université du Maine.

Infos utiles

  • Nombre de pages : 360
  • Date de parution : septembre 2007
  • Éditeur : Seuil
  • Collection : Univers Historique
  • Format : 20 cm x 14 cm

La bête que j’ai été. Le témoignage d’un Réunionnais déporté dans la Creuse en 1966 (Jean-Pierre Gosse)

Le livre

Enlevé à sa mère et transporté (il dit aujourd’hui  » déporté ») à 11 000 km de son pays natal, à l’âge de 15 ans, en 1966, Jean-Pierre Gosse est l’un de ces « enfants volés » de l’île de la Réunion, qui en application d’un projet de l’ancien Ministre Michel Débré, ont été « sélectionnés » par les services locaux de DDAS pour repeupler le département de la Creuse, à la démographie déficitaire.

L’auteur

Jean-Pierre Gosse est l’un de ces « enfants volés » de l’île de la Réunion.

Infos utiles

  • Nombre de pages : 83
  • Date de parution : 15/04/2005
  • Éditeur : Alter Ego

📙 Découvrir tous les meilleurs livres sur la thématique Histoire.


Vous pourriez aimer également

Les meilleurs livres sur Jules César

Les meilleurs livres sur Jules César

Les meilleurs livres sur le printemps arabe

Les meilleurs livres sur le printemps arabe

Les meilleurs livres sur la guerre du Golfe

Les meilleurs livres sur la guerre du Golfe

Les meilleurs livres sur Vercingétorix

Les meilleurs livres sur Vercingétorix

Commentaires

Laisser un commentaire

Articles récents

CATÉGORIES

Envoyez nous un petit mot