Les meilleurs livres sur le cinéma japonais

Les meilleurs livres sur le cinéma japonais

Dans cet article vous trouverez les meilleurs livres (les plus populaires) sur le cinéma japonais.


Le Cinéma japonais (Paul Duncan et Stuart Galbraith)

Le livre

Au-delà de Kurosawa À la découverte de l’œuvre des plus grands cinéastes japonais. Il n’y a pas si longtemps que l’occident ne se contente plus d’observer le cinéma japonais par le petit bout de la lorgnette.

Pendant des années, les occidentaux qui s’y intéressaient ont dû se contenter de quelques ouvres d’Akira Kurosawa, de quelques vieilles copies de Kenji Mizoguchi ou Yasujiro Ozu, de rares films d’animation ou de monstres mal doublés.

Beaucoup de grands cinéastes comme Mikio Naruse ou Keisuke Kinoshita sont restés inconnus en Occident, et comédies ou comédies musicales sont rarement sorties d’Asie.

Ce livre remet les pendules à l’heure du Japon en offrant une histoire détaillée du cinéma japonais, illustrée par une superbe sélection d’affiches et de photographies.

Les auteurs

Stuart Galbraith IV est l’auteur de 7 livres. Il rédige des commentaires audio de DVD et des textes de pochettes de disques, écrit des chroniques DVD pour l’édition anglophone de The Daily Yomiuri et des exposés pour DVDTalk.com. Il vit à Kyoto.

Paul Duncan, éditeur et journaliste américain, cinéphile et amateur de bande dessinée, a très vite envie de partager ses passions. C’est dans cet esprit qu’il publie des magazines consacrés à la bande dessinée (Ark) et au polar (Crime time).

Infos utiles

  • Nombre de pages : 191
  • Date de parution : août 2009
  • Editeur : Taschen
  • Collection : Evergreens
  • Format : 29 cm x 23 cm

Le cinéma japonais (Donald Richie)

Le livre

Ce livre dresse un panorama complet de l’histoire du cinéma japonais, des origines à nos jours.

Nourri d’une profonde connaissance du Japon, de sa société et de sa culture, Donald Richie en explique les écoles, les tendances, les évolutions, et analyse avec beaucoup de pertinence l’œuvre des principaux réalisateurs.

Au-delà des figures reconnues (Kurosawa, Mizoguchi, Ozu), il réévalue considérablement l’œuvre d’autres grands réalisateurs, tels Hiroshi Shimizu, Mikio Naruse, Shiro Toyoda ou Kon Ichikawa, encore peu connus du grand public, et invite à de véritables (re) découvertes.

Cette histoire est suivie d’un guide commenté des vidéos et DVD de plus de 220 films japonais, actualisé jusqu’en 2004 pour le marché français.

Des grands classiques immortels aux films de sabre déjantés, des œuvres superbement mélancoliques de Yasujiro Ozu aux polars violents et loufoques de Takeshi Kitano, sans oublier les documentaires et les dessins animés, Le Cinéma japonais invite à se plonger dans l’un des cinémas les plus passionnants du monde.

L’auteur

Donald Richie, né le 17 avril 1924 à Lima et mort le 19 février 2013 à Tokyo, est un écrivain américain et critique de cinéma et littéraire, spécialiste de la culture japonaise et particulièrement du cinéma japonais

Infos utiles

  • Nombre de pages : 402
  • Date de parution : juin 2005
  • Editeur : Rocher Eds Du
  • Collection : Documents
  • Format : 24 cm x 15 cm

100 ans de cinéma japonais (Collectif d’auteurs)

Le livre

Cet ouvrage de référence, qui accompagne la rétrospective se déroulant conjointement à La Cinémathèque française et à la Maison de la culture du Japon dans le cadre de “Japonismes 2018”, retrace cent ans de cinéma japonais, des premiers films muets à aujourd’hui, en passant par son âge d’or.

Il est est préfacé par Hirokazu Kore-eda, lauréat de la Palme d’or du Festival de Cannes 2018 avec Une affaire de famille.

Infos utiles

  • Nombre de pages : 272
  • Date de parution : 13/11/2018
  • Editeur : La Martiniere Eds De
  • Collection : Art Et Spectacle
  • Format : 29 cm x 25 cm

Le cinéma japonais (Max Tessier et Frédéric Monvoisin)

Le livre

Le cinéma japonais reste dans son ensemble mal compris ou ignoré du grand public, en dehors des auteurs dûment consacrés comme Kurosawa, Mizoguchi, Ozu, Imamura, Oshima, grands arbres qui cachent une forêt touffue.

Cet ouvrage parcourt 120  ans de créations en tissant les liens entre les générations de cinéastes successives, du muet aux films les plus récents, sans oublier l’anime qui a su conquérir les écrans du monde entier.

Dans une perspective historique, sociale et esthétique, il  propose une synthèse propre aux découvertes et fournit des repères essentiels pour comprendre le cinéma polymorphe d’un pays complexe qui fascine depuis toujours l’Occident.

Enrichie d’illustrations, cette 3e  édition actualisée évoque notamment les résonances du traumatisme post-tsunami de Fukushima dans les dernières œuvres de fiction ou documentaires.

Les auteurs

Max Tessier est critique et historien de cinéma, spécialiste des cinémas asiatiques, notamment japonais.

Frédéric Monvoisin est docteur, chercheur associé à l’IRCAV. Il enseigne le cinéma à l’université Sorbonne Nouvelle et à l’Inalco.

Infos utiles

  • Nombre de pages : 176
  • Date de parution : 02/05/2018
  • Editeur : Armand Colin
  • Format : 19 cm x 13 cm

Cinéma japonais d’aujourd’hui (Benjamin Thomas)

Le livre

De la forme cinématographique, ordonnatrice d’univers, d’histoires et de décors, jusqu’aux corps des personnages, constructions de chair, d’imaginaire, de social et de celluloïd, le cinéma japonais contemporain se saisit toujours d’une manière ou d’une autre d’une problématique identité japonaise moderne, mais dit aussi le besoin impérieux de la penser par le biais de l’art.

Car cet élément contextuel ne s’est pas incarné dans la matière filmique en n’y trouvant qu’une écorce passive. Altérations de la transparence du langage cinématographique, interrogations de la temporalité, fascination inquiète de l’altérité et de la dépossession de soi, figures du double et de l’amnésique, images du corps au prisme du butô : au coeur du cinéma japonais d’aujourd’hui, le questionnement des cadres esthétiques ne se déprend jamais d’une réflexion sur l’incertitude des cadres sociaux et identitaires.

L’élan qui porte les cinéastes vers le cinéma semble toujours relancer, au Japon, cette question anxieuse de Kiyoshi Kurosawa : ” Mon point de départ, c’est toujours moi-même, être humain habitant à Tôkyô. Mais ce ” moi ” qu’est-ce que c’est précisément ? De quoi est faite mon identité ?

Cette interrogation, fil conducteur tissé d’angoisses et d’espoirs, sera aussi un fil d’Ariane guidant l’exploration d’un vaste territoire cinématographique : le cinéma japonais de 1989 à aujourd’hui.

A travers l’étude de plus d’une centaine d’oeuvres, parmi lesquelles des films de Takeshi Kitano, Takashi Miike, Rokurô Mochizuki, Hirokazu Kore-eda, Masato Harada, Toshiaki Toyoda, Shinji Aoyama, Ryûichi Hiroki, Nobuhiro Suwa, c’est une possible cartographie du cinéma japonais actuel et de ses enjeux qui se dessine ici.

L’auteur

Benjamin Thomas, docteur en études cinématographiques, enseigne l’histoire et l’esthétique du cinéma à l’université de Lille 3. Il a publié des articles dans les revues Rendez-vous avec la Peur, Positif : ou CinémAction. Il a également contribué à divers ouvrages collectifs sur le cinéma de genre et à un dictionnaire du cinéma asiatique. Son premier ouvrage, Takeshi Kitano, outre marge, est paru chez Aléas en 2007.

Infos utiles

  • Nombre de pages : 304
  • Date de parution : décembre 1995
  • Editeur : Presses Universitaires Rennes
  • Collection : Le Spectaculaire
  • Format : 21 cm x 17 cm

📙 Découvrir tous les meilleurs livres sur la thématique Cinéma.


Vous pourriez aimer également

Les meilleurs livres sur George Clooney

Les meilleurs livres sur George Clooney

Les meilleurs livres sur le cinématographe

Les meilleurs livres sur le cinématographe

Les meilleurs livres sur Alfred Hitchcock

Les meilleurs livres sur Alfred Hitchcock

Les meilleurs livres sur le cinéma muet

Les meilleurs livres sur le cinéma muet

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles récents

CATÉGORIES

Envoyez nous un petit mot