Les meilleurs livres sur Luc Besson

Les meilleurs livres sur Luc Besson

Dans cet article vous trouverez les meilleurs livres (les plus populaires) sur Luc Besson.


Enfant terrible – Autobiographie (Luc Besson)

Le livre

« Je vais vous raconter une histoire. La mienne. Sans distance. Sans intelligence. Sans artifice. Avec ma voix d’enfant, ma pensée d’enfant. Juste la vérité brute, telle que je l’ai vécue avant que le temps ne la magnifie. j’aimerais beaucoup revoir ce petit garçon que je n’ai pas vu depuis si longtemps » Luc Besson

Avec Enfant terrible, le réalisateur et producteur Luc Besson signe sa première autobiographie. Il y raconte sa jeunesse, libre et solitaire, et ce « monde des rêves’ qu’il s’est construit pour se protéger et se sentir aimé.

Il revient sur ce jour où, contre l’avis de sa mère, il a quitté le lycée et pris le train « pour aller à Paris, faire du cinéma ». Le début d’une incroyable bataille pour s’imposer et réaliser son premier long-métrage.

Dans ce livre sensible et direct qui se lit comme un roman, Luc Besson nous fait vivre aussi l’étonnante aventure du Grand Bleu, film conspué par la critique qui deviendra culte pour toute une génération. Une autobiographie exceptionnelle !

L’auteur

Luc Besson est un réalisateur, producteur et scénariste français, né le 18 mars 1959 dans le 15e arrondissement de Paris. … Révélé au cours des années 1980 par ses films Le Dernier Combat (1983) et Subway (1985), il s’impose avec Le Grand Bleu (1988), triomphe au box-office.

Infos utiles

  • Nombre de pages : 452
  • Date de parution : 10/10/2019
  • Editeur : Xo
  • Format : 24 cm x 15 cm

Luc Besson, l’homme qui voulait être aimé (Geoffrey Le Guilcher)

Le livre

L’enquête-vérité sur l’homme le plus mystérieux du cinéma français. À l’issue de deux ans d’enquête, Geoffrey Le Guilcher livre la première biographie du producteur-réalisateur Luc Besson.

Du pensionnat de Coulommiers jusqu’à sa résidence gardée par un vigile armé à Los Angeles, l’auteur dévoile les aspects les plus secrets de l’ascension extraordinaire d’un jeune autodidacte devenu, pas après pas, l’un des tycoons du cinéma mondial. Un homme aussi invisible qu’intouchable.

Comment un accident de plongée a-t-il bouleversé la vie du jeune Luc ? Qui connaît Besson l’intrépide et ses coups de bluff improbables comme ses tournages réalisés sans autorisation à Venise pour Nikita ou dans les rues de New York pour Léon ? Pourquoi Le Cinquième élément signe-t-il en 1997 la fin de ses rêves de réalisateur-prophète? Quel deal l’amène, à partir de 2004, à peupler ses films de voitures de la marque Audi ?

Pourquoi l’ombre du plagiat plane-t-elle sur sa filmographie ? Comment son association avec le publicitaire sarkozyste Christophe Lambert lui a-t-elle permis de décrocher les financements de la Cité du cinéma ? Dans quel but a-t-il sollicité Laurent Fabius, alors ministre de l’Économie, à propos de sa situation fiscale ? Comment, avec sa nouvelle superproduction Valérian, Luc Besson espère-t-il rejoindre ses amis George Lucas, James Cameron et Steven Spielberg dans le clan très fermé des géants d’Hollywood ?

L’auteur

Après trois années passées au sein de la rédaction des Inrockuptibles, Geoffrey Le Guilcher, 29 ans, est journaliste indépendant. Il collabore notamment avec Mediapart, Le Canard enchaîné, Streetpress et La revue XXI.

Infos utiles

  • Nombre de pages : 320
  • Date de parution : 13/01/2016
  • Editeur : Flammarion
  • Collection : Flammarion enquête
  • Format : 24 cm x 15 cm

Luc Besson – Un Don Quichotte face à Hollywood (Frédéric Sojcher)

Le livre

Luc Besson est parmi les réalisateurs français à avoir obtenu le plus grand nombre de succès commerciaux en France et à l’étranger. Le livre de Frédéric Sojcher s’interroge sur les raisons de son succès.

Pourquoi la critique est-elle si souvent sévère envers les films de Luc Besson ? Quelles sont les forces et les faiblesses de ses scénarii et de ses mises en scène ? Peut-on y déceler une « vision du monde » ? Une approche artistique personnelle ?

Depuis qu’il a commencé à réaliser des films, Luc Besson a souhaité être son propre producteur. Cela témoigne de sa volonté d’indépendance et de maîtrise des projets. En 2000, il crée une nouvelle société, EuropaCorp, qu’il définit lui-même comme une « major » française. L’objectif est dorénavant autant de produire que de distribuer des films d’autres réalisateurs. Le cas d’un cinéaste qui souhaite ainsi devenir un des acteurs économiques importants du cinéma hexagonal, au-delà de ses propres films, est assez unique.

Autre élément atypique : Luc Besson écrit des livres sur le cinéma, des livres sur ses films, dans le but de communiquer sa passion, de raconter la genèse des projets, de donner les « clés » de sa mise en scène et de son travail en équipe. Il prétend d’ailleurs avoir cherché sans trouver, quand il était jeune cinéaste, de tels ouvrages. Est-ce une certaine « philosophie du cinéma » que Luc Besson souhaite transmettre ?

L’auteur

Frédéric Sojcher est cinéaste, il a réalisé deux longs métrages (dont « Cinéastes à tout prix », sélection officielle à Cannes en 2004). Il est maître de conférences et responsable du Master professionnel en réalisation et scénario de l’université de Paris I – Panthéon – Sorbonne. Il a écrit plusieurs livres sur le cinéma (dont « Main basse sur le film » aux éditions Séguier et « Le Manifeste du cinéaste », éditions du Rocher, 2006).

Infos utiles

  • Nombre de pages : 80
  • Date de parution : 30/12/2005
  • Editeur : Seguier
  • Collection : Carre Cine
  • Format : 14 cm x 13 cm

Luc Besson (Massimo Giraldi)

Le livre

Selon Thierry Jousse, Besson a quelque chose d’unique dans le cinéma mondial, au sens où il a su créer un monde nouveau, singulier et original, ni tout à fait français ni tout à fait américain. Ce critique des Cahiers du cinéma, définit ainsi le rôle de premier plan que le metteur en scène s’est construit en vingt ans de carrière au sein du panorama cinématographique international.

Après ses débuts, très jeune, avec Le Dernier Combat en 1983, Luc Besson a suivi un itinéraire artistique qui l’a conduit à réinterpréter la « fable » en tant que lieu dans lequel la pureté des sentiments aboutit au règlement de comptes avec le Mal, à travers la mise en scène d’histoires qui évoquent une vision de la réalité à la fois incandescente, douloureuse et acérée.

Cet ouvrage analyse tous les films dirigés par le cinéaste et brosse un portrait de lui très intéressant, de ses débuts difficiles à sa consécration internationale, grâce aux désormais « classiques » Nikita, Léon, Le Cinquième Élément et Jeanne d’Arc, sans oublier ses projets en préparation.

Chaque film est présenté chronologiquement, selon sa date de sortie dans les salles françaises, et est accompagné des critiques parues dans les principales revues spécialisées, en France et à l’étranger, pour illustrer le cinéma novateur de ce réalisateur. Enrichi de superbes photographies, ce livre esquisse le profil d’un metteur en scène « absolu », capable entre tous de mêler spectacle populaire, professionnalisme et innovations stylistiques.

L’auteur

Massimo Giraldi est journaliste et critique de cinéma, notamment pour les revues italiennes spécialisées « Nostro cinema », « Film » et « La Rivista del Cinematografo ». Il est également l’auteur de nombreux ouvrages, en particulier une monographie sur Giuseppe Bertolucci.

Infos utiles

  • Nombre de pages : 112
  • Date de parution : avril 2004
  • Editeur : Gremese
  • Collection : Grands Cineastes Notre Temps
  • Format : 26 cm x 19 cm

📙 Découvrir tous les meilleurs livres sur la thématique Cinéma.


Vous pourriez aimer également

Les meilleurs livres sur George Clooney

Les meilleurs livres sur George Clooney

Les meilleurs livres sur le cinématographe

Les meilleurs livres sur le cinématographe

Les meilleurs livres sur Alfred Hitchcock

Les meilleurs livres sur Alfred Hitchcock

Les meilleurs livres sur le cinéma muet

Les meilleurs livres sur le cinéma muet

Commentaires

Laisser un commentaire

Articles récents

CATÉGORIES

Envoyez nous un petit mot